Voila que commence un mois de juillet, tout doux, avec des températures pas franchement estivale. Comme je l’avais annoncé sur Facebook, je vais m’appliquer à être un peu plus assidue dans mes rédactions pour le blog, ce mois-ci. Peut-être que je le fais à la mauvaise période (les vacances, tout ça…), mais ça me parait important malgré tout. Alors, commençons en « beauté » !

Dernièrement, je me suis surprise à vouloir me maquiller en rouge…Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je trouvais ça très tentant, sauf que ce n’est pas la couleur qu’on trouve le plus facilement en make-up, et pour cause, c’est assez difficile à porter, puisque quand ça ne fait pas Drag Queen, ça fait Sorcière à Halloween. Évidemment, j’exagère un peu la chose, mais il en reste que le rouge est une couleur assez violente sur les yeux, et qui donne une mine à la fois dark et fatiguée (je trouve).

Cependant, je voulais relever le challenge, car le rouge est une couleur qui me plait. Bon par contre, j’ai du me résoudre au fait que je n’en possédais pas dans aucune de mes palettes ou de mes pigments, et qu’il allait falloir faire de savants mélanges pour arriver à un résultat plus ou moins concluant.

« The Night is Dark and Full of Terrors »

Pour ceux et celles qui auraient reconnu la phrase, je me suis clairement inspirée de ce qu’évoquait pour moi Melisandre, la prêtresse rouge, dans Game of Thrones, dont la saison 3 s’est terminée il y a quelques semaines seulement.

Comme la plupart du temps, j’ai utilisé les couleurs de la palette « Poptastic » de Mua et celles de la palette « Eye Love » de Too Faced. Dans la première, j’ai opté pour un rose irisé plutôt clair, que j’ai mis sur le coin interne de l’oeil. Rose que j’ai ensuite foncé à l’aide de tons plus cuivrés et bruns, provenant de la 2e palette : Ever After pour le cut-crease sur le coin externe et supérieur de l’oeil, et Push-up pour estomper et harmoniser très légèrement le tout. J’ai préféré ne pas faire de trait d’eye-liner liquide, mais plutôt utilisé un pinceau biseauté avec un fard noir pour souligner finement la queue de l’oeil et le ras des cils inférieurs.

Peut-être que quand j’aurais un vrai « rouge », je tenterais quelque chose qui ressort davantage, mais déjà comme ça, j’étais assez contente du résultat. Pas trop flash, mais tout de même assez visible. Et sans l’effet « oeil sanguinolent fatigué » !

Qu’est-ce que vous en dites ? Réussi ?

Rédigé par

Nyah

Blog d'une Geekette aux cheveux changeants, jouant à la console et élevant des dragons dans le Royaume des Septs Couronnes. Ecrivez-moi à cette adresse : stefania.ophiel[at]gmail.com