15 mai 2015

Daredevil, la justice est aveugle

Depuis que j’ai Netflix, j’ai pris un certain retard sur les séries que je suivais avant. Et pour cause, la plateforme ne cesse de proposer des nouveautés. Après Orange is the New Black et Better Call Saul, dont je vous parlerais à l’occasion dans un autre article, j’ai commencé la nouvelle série originale Daredevil, lancée le 10 avril sur Netflix. Tous les épisodes étant disponible directement, je n’en ai fait qu’une seule bouchée et voici mon avis.

2511daredevil

 

Nelson & Murdock, Attorneys at Law

Bien que je me souvienne très peu du film sorti en 2003, avec Ben Affleck dans le rôle de notre cher Matt Murdock, je sais que il ne m’avait pas laissé une grande impression de ce héros masqué qu’est Daredevil. Après, on est pas là pour faire débat sur qui est le meilleur, mais il n’en reste que cette série offre une vision du héros bien différente de celle que j’avais. Tout d’abord, resituons l’histoire. Suite à un accident, Matt a perdu la vue lorsqu’il était enfant. Mais alors que ce sens essentiel vient à lui manquer, il constate que les autres deviennent de plus en plus aigus. Il va développer une grande force et aiguiser ses « pouvoirs », tout en préservant les apparences. Car Matt Murdock est avocat de jour, et justicier, une fois la nuit tombée.

c65952cddb6e671df6c748fbbe8bf576_large

 

Fight crime and protect Hell’s Kitchen

Non seulement la série brille par sa mise en scène et la qualité du casting, on y retrouve d’ailleurs Deborah Ann Woll (True Blood), Rosario Dawson ou encore Vincent D’Onofrio, pour ne citer qu’eux, mais on nous propose également un Daredevil beaucoup plus sombre et réaliste, magnifiquement interprété par Charlie Cox (vu dans Stardust ou plus récemment dans Une merveilleur histoire de Temps). Pour une oeuvre tirée de Marvel, on est loin de l’humour et du comique comme on peut le retrouver chez certains autres héros. Non, Daredevil est loin de se tourner en ridicule. Au contraire, très attaché à sa foi catholique et à son sens de la justice, il n’a pas peur d’utiliser de ses poings, même si sa conscience le rappeler souvent à l’ordre. Torturé et badass, derrière ses petites lunettes, Matt Murdock est attachant et charismatique. C’est un battant et d’ailleurs les scènes d’action le lui rendent bien. En effet, les combats sont impressionnants et justes, dans leur rapport de force. Chaque coup résonne de violence et ne semble pas donné dans le vide.

1x01-1

 

Justice is Blind

Comme je le disais plus haut, j’ai vraiment dévoré cette série. Les épisodes, au nombre de 13 s’enchainent bien et possède un bon rythme. L’ensemble est plutôt bien réussi et à ce jour, c’est la série sur un super-héro qui m’a le plus plu. Les autres personnages fonctionnent très bien également, ce qui permet à ce Daredevil d’avoir des acolytes et des adversaires de qualité. J’ai donc vraiment hâte de voir la suite. Surtout que cette série s’inscrit dans la lignée d’un projet de grande envergure qu’est The Defenders. la série, toujours prévue par Netflix, qui mettra en scène d’autres héros tels que Jessica Jones, Iron Fist, Luke Cage et Daredevil.

En tout cas, on sait déjà que la série a été renouvelée pour une saison 2, prévue en 2016. Il ne reste plus qu’à attendre la suite !

Commentaires sur Daredevil, la justice est aveugle

  1. Plus ça va, et plus je trouve qu’on a des points communs 🙂
    Je me suis mise, moi aussi à Dardevil, moi aussi à cause de netflix. (Plateforme qui, moi aussi, me bousille tout le temps que j’ai et les autres séries que je regardais…)
    Mais je trouve cette série … juste sympa. Je continue de regarder les épisodes hein, je m’arrête pas, non non. Mais je ne la trouve pas « haletante ». Je suis d’accord avec toi, les combats sont très chouettes, les acteurs sympa. Il manque juste une petite once de suspense à mon goût 🙂

    Ah, et en parallèle j’avais voulu regarder Arrow. Mauvaise idée j’ai arrêté au bout de 3 ou 4 épisodes. C’est dardevil, mais en moins bien.

Laisser un commentaire