12 octobre 2016

Prêts à faire le grand saut pour le PlayStation VR ?

Je vous en ai parlé à plusieurs reprises déjà, mais l’année 2016 a été une année charnière pour la réalité virtuelle et ce n’est pas près de s’arrêter. D’ailleurs à ce sujet, le casque VR de PlayStation sort ce jeudi 13 octobre et j’ai pu le tester en avant-première sur quelques titres phares. Certes, entre les salons et autres événements, j’avais déjà pu essayer le PlayStation VR mais c’est toujours intéressant de voir comment ça évolue (en bien ou en mal) au fil des mois. Et pour le coup, c’était plutôt bien parti pour Sony.

image01-psvr

C’est lors du PlayStation VR Experience, au coeur de Paris, que j’ai pu me replonger dans la VR. En effet, PlayStation avait privatisé des espaces dédiés à la réalité virtuelle, un peu partout en France (Paris, Lyon, Bordeaux et Lille) afin de promouvoir son tout dernier produit. Les séances de tests étaient évidemment gratuites et pour tout le monde, il suffisait simplement de s’inscrire sur la plateforme.

N’étant pas friande de jeux d’horreur, j’ai fait l’impasse sur les jeux comme Until Dawn: Rush of Blood et Résident Evil 7, malgré le fait qu’ils soient très bons, vu les retours que j’ai eu de mes ami, qui eux n’ont pas eu froid aux yeux. De mon côté, j’ai préféré me lancer sur les demos de Farpoint et de Batman Arkham, car ce sont les titres m’intéressent le plus et auxquels je serais le plus sujette à jouer.

J’en retiens une très bonne expérience de jeu. D’un côté, Farpoint, avec son style FPS semble parfait pour l’usage d’un casque VR. J’ai vraiment bien accroché, j’aime le concept SF de se retrouver dans un environnement spatial hostile dans lequel il faudra crâmer de l’alien.

cugewtlwiaa7lu4 farpoint-screen-04-ps4-us-13jun16

Pour Batman Arkham, la mission que j’ai (re)faite, était plus contemplative. D’abord dans la peau de Bruce Wayne, il s’agira d’explorer les secrets de la BatCave et de se glisser dans les habits du Batman ! L’expérience est chouette finalement, mais assez peu interactive à mon goût. A voir ce que ça peut donner sur une vraie partie. Pour finir, je me suis même laissée tenter par DriveClub, bien que je sois une piètre conductrice.

cugk2_dw8aa6rth batman-arkham-vr-listing-thumb-01-ps4-us-13jun16

 

Craquer ou ne pas craquer pour le casque PlayStation VR, telle est la question

Loin d’être un simple accessoire, le PlayStation VR propose une réelle expérience de jeu, beaucoup plus immersive qu’avec une simple manette en main. Ainsi, il ne tient qu’à vous de savoir s’il est utile (et rentable pour votre porte-monnaie) d’investir dans un tel outil ou pas. Pour vous aider à répondre à cette question, en voici d’autres plus fréquentes qui vous aideront peut-être dans votre choix.

 

Mais combien ça va me coûter tout ça encore ?

Et bien, tout dépend du matériel que vous avez déjà ou pas. Evidemment, il va vous falloir une PS4, sinon ça risque d’être compliqué. Puis du fameux casque VR qui coûte à lui seul 399€ (le pack contient toute la connectique nécessaire ainsi que des écouteurs). Ensuite, il faudra également posséder 2 PS Move et une caméra PS4. Donc, au mieux vous vous en tirez pour 400€, au pire pour 500€ si vous devez racheter les accessoires. Et dans le pire du pire des cas, un peu moins de 800€ pour la console et l’attirail VR. J’avoue… le futur a un certain coût quand-même.

 

Y aura-t’il des jeux ?

Evidemment, et ça se bouscule pour le lancement. Batman Arkham VR sera disponible directement, ainsi Bound, DriveClub, EVE: Valkyrie, Project Diva X, Headmaster, RIGS, Rise of the Tomb Raider, Until Dawn: Rush of blood, la démo de RE7, Moto Racer 4, Eagle Flight, et encore quelques autres. Evidemment, tous les jeux ne se valent pas. Certains sont plus beaux que d’autres, certains fonctionnent mieux que d’autres… mais ils sont là. Et ce n’est que le début. Du côté des indépendants, beaucoup de choses se préparent en VR aussi.

 

Est-ce que ça va me rendre malade ? 

Chacun réagit différemment à la VR. Personnellement, je sais que si j’en fais trop sur une journée, je ne me sens pas très bien. Idem si je joue debout. Tant que je reste statique, ça va. Mais si l’envie me prend de bouger et que dans le casque ce n’est pas la même chose, la sensation n’est pas très agréable. Par contre, si je suis assise, aucun soucis. Le tout, c’est de savoir comment vous réagissez et comment adapter votre jeu, en conséquence. Mais comme pour tout, je pense que ça demande un petit temps d’adaptation.

 

Ca vaut la peine d’acheter Day One ?

Encore une fois, ça dépend du type d’acheteur ou acheteuse que vous êtes. Par exemple, je sais que je suis une acheteuse compulsive. J’ai déjà acheté des consoles seulement parce qu’un titre venait de paraitre exclusivement dessus (mais je me soigne depuis !). Toutefois, je n’ai presque jamais acheté en « day one ». Simplement parce que j’aime avoir des retours sur le long terme, avant d’acheter. Je préfère attendre les deuxième vagues, histoire que la première serve de test. A vous de savoir où vous vous situez.

 

Faut-il avoir beaucoup d’espace chez soi, pour jouer correctement ?

Comme pour beaucoup de dispositifs nécessitant l’utilisation de la caméra, il vous faudra avoir un peu de recul dans la pièce où vous allez jouer. On estime la zone de jeu à 3m en longueur sur 2m en largeur. Sans compter les 60 à 70cm de profondeur pour la caméra. Après, en situation réelle, j’ai déjà joué dans des espaces plus réduits, sans problèmes. Le tout, c’est de ne pas aller se déplacer partout et de se prendre un meuble dans la jambe, par mégarde. Si vous jouez assis, vous ne risquez rien.

Laisser un commentaire