24 mai 2017

Le retour au cinéma de Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar

Les pirates ne sont pas morts, loin de là. Aujourd’hui, la célèbre saga Pirates des Caraïbes revient au cinéma, avec son dernier film, La Vengeance de Salazar. Il s’agit du 5ème opus maintenant, et Disney prouve encore une fois que « quand il n’y en a plus, il y en a encore « . Mais est-ce vraiment judicieux d’user jusqu’à la moelle ce genre de licence ?

375183

 

Rhum, malédiction et magie

Si le divertissement est au rendez-vous, le film manque cruellement de surprises. On dirait que la licence peine à trouver de quoi se renouveler. Pourtant l’idée de base, nous présentant de nouveaux personnages principaux était sexy sur le papier.

Presque 15 ans séparent le premier Pirates des Caraïbes à La Vengeance de Salazar. Le désir de rafraichir la cible peut donc se comprendre. Ainsi, je m’attendais à plus de nouveauté et moins de Jack Sparrow. Parce que, avouons-le, il ne fait plus rire personne.

Le film nous présente donc Henry Turner (Brenton Thwaites), le jeune fils de Will et Elizabeth, bien déterminé à briser la malédiction qui lie son père à l’océan. Et pour y arriver, il lui faudra trouver le légendaire Trident de Poséidon. Cet artefact donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers, les océans et les malédictions qui les peuplent. Evidemment, tout ne se passera pas comme prévu, et quand il est question d’ennuis, Jack Sparrow n’est jamais bien loin. Si on y ajoute des histoires d’équipage fantôme et de son capitaine à caractère très vengeur; des histoires d’astronome débrouillarde (Kaya Scodelario) et de sorcière mystique (Golshifteh Farahani), on se doute que les aventures de nos pirates ne seront pas de tout repos.

PIRATES OF THE CARIBBEAN: SALAZARS RACHE 040_BC0190_comp_v10650.1078_R2

 

 

Un retour plutôt tiède

Si on enlève le fan service et le côté toujours aussi palpitant quand on parle de Pirates, il ne reste vraiment pas grand chose à retenir de ce nouveau Pirates des Caraïbes. A force de nous resservir d’anciens personnages, on a du mal à s’attacher aux nouveaux. De plus, Jack Sparrow devrait vraiment songer à prendre sa retraite. Pourtant le film fonctionne, et si vous êtes un habitué de la saga, vous ne serez pas perdu. Aventure, action, océan déchainé, vilains pirates… tout est là pour passer un bon moment. Le Capitain Salazar (Javier Bardem) est assez convaincant, certains effets spéciaux sont vraiment bien réussis, on en apprend un peu plus sur le passé de Jack Sparrow également. Mais je suis forcée de constater que la magie n’opère plus vraiment sur moi. Au moins, on pourra dire qu’il est meilleur que le précédent, mais tout de même loin derrière la trilogie d’origine.

Sinon, pour les fans, je vous conseille de rester jusqu’au bout du générique, si vous voulez voir quelques scènes bonus !

null

Commentaires sur Le retour au cinéma de Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar

  1. Je trouve dommage l’âge du nouveau héros. Pas très raccord je trouve ^^

Laisser un commentaire