30 mai 2017

Seasons After Fall, la balade sur PS4

Le jeu Seasons After Fall est sorti le 16 mai 2017 sur console (PS4, Xbox One). Je vous en avais déjà parlé à plusieurs reprises, car sa version PC est sortie quant à elle en septembre 2016. Si j’avais déjà bien aimé l’expérience à la souris, j’ai préféré la poursuivre à la manette, dans mon canapé. Aujourd’hui, je vous dis pourquoi.

SeasonsafterFall_spring2014

 

Au grès des saisons

C’est le studio français Swing Swing Submarine qui est aux commandes de ce joli moment d’émerveillement. Après plusieurs années de recherche et de mise en forme, Seasons After Fall a enfin vu le jour. Au travers d’un monde en peinture et d’une quête initiatique, cette aventure ne demande qu’à ravir vos petits coeurs.

Votre voyage commence en tant que « graine » et bien rapidement, grâce à la douce voix de votre guide, vous irez prendre possession d’un petit renard farouche. Avec son aide, il vous faudra réveiller les Gardiens des saisons, afin de rendre l’étincelle de vie à la forêt dont vous êtes prisonniers.

Sous forme de plateforme-puzzle, on traverse de multiples tableaux enchanteurs. Les coups de pinceaux sont palpables. Et tout en douceur, on glisse de la forêt dense aux lacs gelés, jusqu’en haut des cimes auburn des pins d’automne et des pluies printanières. Les saisons n’auront jamais eu autant de charme que dans Seasons After Fall, où d’un seul coup de pouce, il est possible de faire éclore des bourgeons et de lancer des boules de neige.

L’action est secondaire, le jeu invite vraiment à l’exploration de ce monde magique. Si bien qu’on plonge la tête la première et les oreilles pleines de musiques magnifiques, dans ce labyrinthe de végétation.

seasons_after_fall_screenshot_08 04_Autumn_logo

 

 

 

À la rencontre des Gardiens

Ainsi, on prendra plaisir à se perdre au début de l’aventure. En flânant de gauche à droite et de haut en bas, à la recherche des gardiens, des autels et autres vents saisonniers. Mais bien rapidement, le jeu s’essouffle un peu. L’émerveillement du début est rapidement remplacé par une certaine lassitude, à cause des tableaux répétitifs. Les zones d’exploration ne sont pas immenses et on en fait vite le tour finalement. Si ce n’est la possibilité de déclencher de nouvelles actions en fonction de la saison. C’est chouette, mais pas spécialement suffisant pour garder l’intérêt jusqu’au bout.

Heureusement, le jeu n’est pas long. On comptera maximum 7 à 8h, pour peu que vous vous perdiez dans les méandres des zones. Car il n’y a pas de mappe dans Seasons After Fall, et je pense que c’est complètement voulu. Se perdre, n’est pas un défaut en soi quand on peut admirer une si belle direction artistique. Mais ça ne doit pas devenir une excuse au manque de réflexion et de profondeur du jeu.

Toutefois, je ne me plains pas. J’ai beaucoup aimé incarné ce renard roux, attachant et capricieux à la fois. Le jeu ne requiert pas de talents particuliers, mis à part le plaisir d’explorer et de jouer avec les saisons, mais il a le mérite de nous emmener dans son univers chatoyant, rempli de magie. Un très beau conte, comme on aimerait en voir plus souvent.

Et pour les amateurs de trophées, un platine plutôt simple est à la clé.

02_Summer_logo seasons_after_fall_screenshot_07

Seasons After Fall est disponible sur PS4 et Xbox One pour 19,99€ et 14,99€ sur PC.

Laisser un commentaire