slider-cars3-disney

1 août 2017

Une nouvelle génération de voitures dans Cars 3

Dès ce mercredi 2 août, les petits et grands fans du célèbre bolide rouge seront ravis du retour de Cars 3 dans les salles de cinéma. Ayant eu l’occasion de le voir, en avant-première il y a plusieurs semaines, j’en profite pour vous en parler un peu plus longuement. Disney a-t-il réussi à faire vibrer les moteurs et le coeur des spectateurs ?

 

Un vent de changement

Il faut dire que pour ma part, ce n’était pas gagné. Je ne suis pas particulièrement fan de la licence Cars. Et je suis allée à la projection, un peu en trainant les pieds. Ma principale crainte était de me retrouver devant un film exclusivement pour enfants. Je n’ai rien contre cela, mais bon, ma motivation n’était pas au max. Pourtant, j’ai eu droit à une belle surprise, car sans m’y attendre, je me suis laissée prendre par l’étonnant changement de ton du film.

Dans ce troisième film d’animation, on retrouve évidemment le personnage principal de cette saga, le champion Flash McQueen, qui enchaine les compétitions et les succès avec ses acolytes. Mais bien rapidement, une nouvelle génération de voitures de course fait son apparition et grignote petit à petit le terrain anciennement acquis par Flash. Dur de rivaliser avec la fraicheur et la puissance de la jeunesse. Si bien que Flash finit malgré lui sur le banc de touche. Cependant, il est loin de s’avouer vaincu et refusant de jeter l’éponge, il tentera le tout pour le tout afin de revenir dans la course. Pour cela, la jeune Cruz Ramirez, son nouveau « coach » le poussera dans ses derniers retranchements.

 

Quand les filles entrent dans la danse

Finalement, ce troisième film conclut bien le parcours de Flash McQueen, je trouve. En mettant en avant des sujets un peu plus complexes, on sent une véritable évolution du personnage, qui a finalement bien grandit depuis ses débuts. Cars 3 met en scène une sorte de cycle par lequel tout le monde passe. Et s’il permet de toucher les adultes dans la salle, il fait tout aussi bien son job auprès des plus jeunes, à en juger l’enthousiasme de certains petits qui étaient présents durant la projection.

A travers de belles valeurs comme le respect et le dépassement de soi, mais aussi la sagesse au moment critique où il faut accepter de passer le flambeau à quelqu’un d’autre, Cars 3 est une jolie réussite pour moi. Et pour le coup, ça m’a permis de voir d’un oeil nouveau ce dessin animé qui ne me plaisait pas du tout au départ.

J’ai d’autant plus aimé l’introduction de personnages « féminins » au devant de la scène, dans cet univers un peu trop connoté « masculin ». Et pour le coup, je trouve que c’est une très belle initiative pour la jeune génération.

Aussi, pour la parenthèse, nous avons pu rencontrer l’équipe de doublage français, composée de Guillaume Canet, Cécile de France, Nicolas Duvauchelle et Alice Pol. C’était très intéressant d’entendre leur point de vue et la manière dont ils ont abordé les personnages.

 

Laisser un commentaire