14 décembre 2016

Viens faire un tour à Karnaca dans Dishonored 2

Bon, c’est pas comme si je ne vous en avais pas déjà parlé en long et en large, mais Dishonored 2, c’est un peu mon jeu de cette fin d’année. Evidemment, il a été suivi par des gros titres comme Final Fantasy XV et The Last Guardian, mais pour moi, ce sont Corvo et Emily qui restent dans mon petit coeur. Je vous ai montré la magnifique version collector du jeu et on a longuement débattu de celui-ci dans l’émission AKOITUJOU. Mais pour ceux qui le souhaitent, voici par écrit mon avis sur cette superbe licence qu’est Dishonored.

See you at the edge of the world

Quinze ans se sont écoulés, depuis l’assassinat de l’impératrice Jessamine Kaldwin et les événements du premier opus. La Grande Peste a pris fin, sa fille Emily est montée sur le trône et son père Corvo (jusque là, nous n’avions aucune certitude sur leur lien de parenté, voila qui est fait) est devenu son protecteur royal. Les choses semblent se passer tranquillement, jusqu’à l’arrivée du Duc de Serkonos. Sous des airs de visite diplomatique, le joueur se rendra rapidement compte que les volontés du Duc sont en réalité tout autre. Une usurpatrice (que certains comme moi auront déjà pu rencontré dans les DLC de Dishonored) fait sa grande entrée ou grand come-back et réclame ses droits sur le trône.

Finalement, out n’était pas si rose que ça et force est de constater que dans votre entourage, beaucoup vous ont trahi ou tourner le dos. Désormais, la méfiance est maitre mot et vous devrez tenter de vous échapper de ce piège mortel.

Dishonored 2 ne se déplace pas seulement dans le temps, mais change aussi d’ambiance. Après avoir exploré de fonds en combles Dunwall, vous allez pouvoir partir à la découverte de la belle Karnaca (ville d’origine de Corvo) et de ses quartiers aux ambiances tranchées.

dishonored2dunwalldishonored2dunwall_e845a1_6078629 dishonored-2-2

 

Deux personnages, des multiples expériences

Voila comment commence le jeu, et vous serez très rapidement mis dans le bain, car il sera question de savoir qui d’Emily ou de Corvo vous voudrez prendre les commandes. A savoir que le choix est définitif pour le reste de la partie. Personnellement, j’ai choisi de retrouver mon Corvo bien-aimé, afin de découvrir les améliorations faites au personnage et à ses pouvoirs. Je me suis réservée Emily pour un deuxième run plus posé.

L’avantage d’avoir le choix entre deux personnages jouables, c’est que chacun est à son propre style de jeu. Corvo sera beaucoup plus efficace au combat (plus de force dans les coups, endurance…), là où Emily sera plus limitée. A l’inverse, de nouveaux pouvoirs vraiment bluffants ont été introduits pour la jeune impératrice (comme Domino ou Shadow Walk), et il n’y a pas photos, ça envoie du lourd comparé à son père.

En plus de ça, la spécialité de la licence Dishonored, c’est de laisser une très grande liberté d’action au joueur. Chaque mission possède de multiples approches. Il n’y a jamais un seul et unique chemin défini. Ainsi, que vous la jouiez As de la furtivité ou Bourrin de première zone, c’est vous qui décidez. Avec ou sans pouvoir, manière forte ou discrète, létale ou pacifiste… Vous avez entre vos mains la conscience de votre personnage, à vous de le guider sur le « bon chemin ».

jt8sajrccg8mozxzbed26h dishonored_2_e3_2016_concept_15

 

L’art au service du jeu

Un autre point important de Dishonored 2 qu’il faut souligné, c’est l’immense travail artistique fourni par les équipes d’Arkane Studios. Qu’on aime ou qu’on aime pas le style graphique du jeu, tout a été étudié dans les moindres détails. En effet, chaque objet visible dans le jeu a été pensé comme dans la vraie vie. Tout peut réellement se construire et chaque élément s’empreigne du cadre dans lequel il se trouve. Le directeur artistique Sebastien Mitton, nous confiait lors de la conférence de presse son exigence auprès de ses équipes. Mais quand on voit le résultat, on est bien content de son insistance.

Le travail de chara desgin a été réalisé avec des artistes sculpteurs, pour aller plus loin que des dessins. Que les personnages et leurs traits prennent vie. On ressent cette volonté d’aller plus loin que le simple jeu. Ici, le principal intérêt est que le joueur soit entièrement plongé dans une ambiance, un univers palpable et vivant. Presque organique.

Certains trouveront que la narration pèche un peu dans sa forme, car dans la saga Dishonored, on ne vous sert pas tous les éléments de compréhension de l’histoire sur un plateau d’argent. Il faudra glaner les informations et être à l’affut des magnétophones qui vous donneront des indices ou des bribes de scénario. Personnellement, j’adore ça. Il n’y a rien de plus grisant que de découvrir un élément narratif au détour d’une pièce secret totalement random. Puis, en tout honnêteté, le fond est est riche et fertile, mais surtout il ne demande qu’à être exploité sans retenue.

clockworks01webjpg-68532d 90418_2_1

 

Pour moi, c’est donc un très grand oui car je suis très fan de l’univers et que je me suis beaucoup attachée aux personnages. C’était un véritable plaisir que de rejouer Corvo et de le mener sur une nouvelle voie (pourquoi pas moins sanglante que la première…). De découvrir Emily et de donner un mot d’ordre à son règne. De retrouver certains personnages qui avaient participé à notre première aventure. Se plonger dans cette nouvelle ville côtière qu’est Karnaca, était une expérience magnifique. Tout comme tousser dans Poussièreville, ou frissonner à travers les couloirs du manoir Stilton *coeur*

Côté gameplay, côté histoire, c’est un sans faute pour moi. Après, si je devais tout de même lui trouver quelques défauts, ce serait côté enchainement des niveaux peut-être. Quelque chose de moins conventionnel aurait pu être chouette, ou peut-être rajouter un peu plus de retournements de situation au scénario… Mais en vrai, j’ai dévoré le jeu et j’en redemande ! Et vous, avez-vous succombé aux charmes de l’Outsider ?

 

Mise à jour

D’ailleurs, petite news d’actualité, le mode News Game Plus arrivera dès le 19 décembre dans Dishonored 2. Disponible dès la fin de votre partie, il donnera la possibilités aux joueurs de recommencer le jeu en disposant de tous les charmes d’os et pouvoirs débloqués. Aussi, il sera possible de combiner les pouvoirs des deux personnages pour personnaliser vos capacités.

Laisser un commentaire