7 septembre 2019

Gamescom 2019 – A quoi s’attendre avec Code Vein et Dragon Ball Z : Kakarot

Dans la partie publique, Bandai Namco avait installé de grands stands dédiés à ses jeux à venir. Avec décors, tournois de cartes, dioramas et quêtes… Côté presse, on proposait à quelques chanceux de tester leurs futurs jeux dans des versions de démo.  La séance durait 30 min en tout, alors que l’éditeur japonais était présent avec pas moins de 7 jeux :

Dragon Ball Z : Kakarot

Code Vein

One Piece Pirate Warriors 4

The Dark Pictures : Man of Medan

One Punch Man : A Hero Nobody Knows

RAD

Au vu du temps disponible, je n’ai pu tester que DBZ Kakarot, Code Vein et One Piece PW 4.

 

 

Dragon Ball Z : Kakarot

DBZ Kakarot était pour moi LA bonne surprise de cette séance de démos jouables. En effet, on y découvrait la possibilité de revivre l’arc Cell et de jouer Gohan lors de son combat épique face à son ennemi juré.

Comme d’habitude, les cinématiques sont de toute beauté et fidèles à l’oeuvre originale. Je suis moins enthousiaste quant à la gestion de la caméra, où l’on se retrouve parfois sans possibilité de ne voir quoi que ce soit car un obstacle se trouve entre le joueur et son personnage.

 

Code Vein

Code Vein au contraire m’est apparu assez décevant. Tout d’abord je ne suis pas, mais alors pas fan du tout de la direction artistique. Le personnage est d’une lourdeur pénible et j’ai noté de gros soucis de collision. Le jeu contient un système de parry mais bon courage pour le gérer, au vu de la jouabilité. Dark Souls (auquel on ne peut s’empêcher de faire une petite comparaison malgré tout) est connu pour sa difficulté mais également pour son gameplay irréprochable. 

 

Et un petit dernier pour la route ?

Personnellement, je n’attends pas grand chose de One Piece Pirate Warriors 4, bien que j’apprécie énormément le manga. Je ne suis juste pas fan du genre… Une chose est sûre, les fans de la licence et des Dynasty Warriors y trouveront leur bonheur.

Laisser un commentaire