26 août 2019

Gamescom 2019 – Je t’emmène sur le salon

Comme je l’ai dit sur les réseaux, il n’y a pas eu d’articles sur le blog durant ce mois d’août. Après tout, il y avait besoin de vacances par ici aussi. Mais je n’ai pas chaumé pour autant. En effet, comme le veux la tradition, le mois d’août « rime » aussi avec Gamescom. Ainsi pour la quatrième fois, je vous emmène avec moi sur le salon. Et cette fois, je ne suis pas seule, car je suis partie avec mon redac’ Lamine ! On va avoir plein de choses à vous raconter, alors préparez-vous car il y aura de la lecture par ici. Le dossier Gamescom 2019 peut commencer 🙂

 

Gaming en folie

J’aime toujours autant aller à la Gamescom. Parmi les différents salons de jeux vidéo, c’est celui que je préfère. Qu’il s’agisse de l’ambiance, des stands ou des petites pépites indé découvertes.

Ma première journée est souvent consacrée à la visite de la zone « entertainment » publique. Comme le salon est réservé à l’industrie et à la presse ce jour-là, il faut en profiter avant que les allées ne soient noires de monde. Grand absent cette année, Blizzard ! D’habitude, ses stands occupent presque un hall entier, mais cette fois, pas d’Overwatch, ni d’Hearthstone, ni de Heroes of the Storm… malgré l’annonce de World of Warcraft Classic.

Les autres géants de l’industrie en ont donc profité pour s’installer et lancer les festivités. Au programme, du Cyberpunk 2077, du Final Fantasy VII Remake, du Bordelands 3, du DragonBall Z Kakarot, du Zelda Link’s Awekening… Et petite annonce exclu du salon, le retour de Little Nightmares 2 !

 

Chez XBox et PlayStation

Contrairement à l’E3, PlayStation était bien présent à la Gamescom. Un grand espace dédié aux joueurs, en mode chill et quelques jeux présentés comme Erica, Medievil, Dreams, Concrete Genie…mais surtout du Death Stranding et la présence de Hideo Kojima sur le salon. C’est probablement mon plus grand regret de la Gamescom : ne pas avoir pu le croiser et rater la séance de dédicaces.

Petite consolation, j’ai vu à quoi ressemblent le nouveau set de DualShock4. Une chose est certaine, je vais encore dépenser des sous !

Côté Xbox, l’ambiance était en feu. Je suis restée scotchée à la scène Just Dance dès que les premières notes de K-Pop ont retenti. Je suis vraiment faible !!! Mais c’était aussi l’occasion pour moi de jouer à Age of Empire II.

 

Netflix passe la manette

Je ne m’attendais pas à voir un stand Netflix sur le salon, et pourtant… Un bel espace avait été consacré au distributeur afin d’y présenter différentes animations en rapport avec les séries phares de la plateforme. Des bornes d’arcade pour jouer à Stranger Things The Game, ainsi que des consoles pour le jeu issu de la série The Dark Crystal. Mais aussi les décors de Casa de Papel et la reproduction du Scoops Ahoy dans la dernière saison de Stranger Things.

Plusieurs animations se déroulaient sur les différents stands. Dont la possibilité de se faire tatouer sur place, dans le booth dédié à la série Love, Death and Robots. Personnellement, je me suis contentée de récupérer quelques jolis goodies. C’était largement suffisant 😉

 

Indié et merchendasing 

Que serait la Gamescom sans les belles et nombreuses découvertes indie qu’on y fait ? Comme toujours, j’aime beaucoup me balader dans le Indie Village pour mettre les mains sur des jeux super fun. Cette année encore, j’ai pu découvrir un bon « cru » dont je ne manquerai pas de vous parler à travers des articles dédiés. En attendant, je vous laisse quelques images pour vous donner envie.

 

Laisser un commentaire