6 septembre 2016

[GC 2016] Le jeudi des surprises indé

Continuons avec mes petits retours sur la Gamescom en abordant mes découvertes du deuxième jour. Comme je vous le disais, j’ai enchaîné pas mal de rendez-vous en 3 jours. Et s’il y avait moins de surprises du côté des gros éditeurs, puisque beaucoup de grandes annonces avaient déjà été faites lors de l’E3, c’était surtout l’occasion de se pencher sur des éditeurs indé (essentiellement français). Plus petits mais aux jeux tout aussi intéressants.

 

Hacktag – Piece of Cake Studios

Créé par un studio parisien, Hacktag est un jeu surprenant qui se joue entièrement en coop. En se basant sur de l’infiltration, les joueurs incarnent des hackeurs évoluant dans un  univers parallèle futuriste. L’un jouera le rôle du « hackeur virtuel » qui pirate les différents systèmes, l’autre incarnera un agent infiltré sur le terrain qui récupère les éléments débloqués par le premier, sans se faire attraper. Le système de jeu change pas mal de tout ce qu’on a l’habitude de voir et c’est assez plaisant car ça demande une véritable cohésion d’équipe entre les joueurs.

Collecter des données informatiques, pirater des mécanismes de porte, désactiver des caméras, tout ça sans se faire attraper par les anti-virus et autres pare-feux, pendant que votre acolyte s’introduit pièce par pièce pour récupérer les différents objets. Voila comment créer l’esprit d’équipe. D’ailleurs, une bonne dose de communication s’imposera entre les joueurs pour mener à bien les différentes missions.

Très bonne surprise en tout cas, même si j’ai eu une initiation au jeu plutôt chaotique (je sais qu’une vidéo doit trainer quelque part à ce sujet haha). J’ai trouvé Hacktag très amusant et grisant dans la structure et la tension de ses parties de jeu. A suivre de très près donc dans les mois à venir, puisque le jeu est encore en phase de développement !!

hacktag-600x270Screen-Shot-2016-08-21-at-09.58.26-1024x580

 

NorthgardShiro Games

Si le nom du studio vous dit quelque chose, c’est bien parce que je vous ai déjà parlé de lui sur le blog. Et oui, il s’agit du même studio bordelais qui a mis en place le chouette jeu Evoland ! Cette fois, back in the game avec Northgard, un jeu de stratégie et de gestion dans le même genre que Civilization ou Age of Mythology. Prenant racine dans l’univers nordique, c’est à vous qu’il incombe d’explorer les terres qui vous entourent. Tels de valeureux Vikings. Créez votre colonie et gérez vos ressources de la meilleure manière possible afin de l’emporter sur les autres clans.

Si la gestion des ressources et des unités a été étudiée pour être très simpliste (les unités ne se gèrent pas individuellement par exemple et leur type s’adaptent à la fonction qui leur est attribuée), il faut tout de même garder un oeil alerte à notre avancée. D’ailleurs, contrairement à certains jeux, la victoire ne s’obtient pas que de manière militaire. En fonction de nos envies ou des parties, on peut gagner en suivant des voies différentes : Connaissance, Gloire, Economie, Conquête…

Les petit plus : un système de saison est également mis en place, ce qui oblige à jouer en fonction du temps et de l’environnement. Lors de l’hiver, les récoltes se feront plus rares par exemple. Personnellement, j’ai aimé la direction artistique proposée ainsi que l’univers plutôt riche, mis en place. Pour les amateurs du style et ceux qui voudraient simplement découvrir, il y a vraiment de quoi faire, sans tomber dans un jeu forcement complexe. Sortie prévue en fin d’année 2016, sur Steam.

CpgKTR-XYAAmiWh 01

 

Orphan Age Studio Black Flag

Coup d’oeil maintenant sur le jeu d’un studio bordelais : Orphan Age. Dans cet univers futuriste post-apocalyptique, il sera question de faire survivre des enfants, confinés dans un bâtiment, à cause de la guerre civile qui fait rage au dehors. Suivant les mêmes principes qu’un jeu de gestion à la Sims, il vous faudra satisfaire les besoins de ces petits orphelins pour qu’ils puissent continuer à vivre dans ce milieu hostile.

Construire une table, déblayer les détritus, jouer à la marelle ou se débarrasser des corps…tout n’est pas rose dans le monde de Orphan Age. En effet, le jeu se veut engager mais sans forcement devenir un « serious game ». Du coup, la gestion mène à la réflexion sur cet univers où les enfants sont considérés comme des criminels.

J’ai pu mettre les mains sur le jeu et je l’ai trouvé très intéressant pour une version en phase de développement. Il a beaucoup de potentiel et la direction artistique mérite d’être retenue. Un Early Access devrait voir le jour, courant 2017, donc stay tuned comme on dit.

OrphanAgePress-000 OrphanAgePress-2

 

Dungeon Rushers – Goblinz Studio

Fan de dungeoning et de Naheulbeuk ? Il est possible que ce jeu t’intéresse alors ! Dungeon Rushers est un petit mélange de RPG tactique et de dungeon, avec beaucoup sa bonne dose d’humour. Ainsi, à la manière des RPG, il faudra gérer son équipe, son inventaire à travers une histoire parfois loufoque et caricaturale, tout en parcourant les différents donjons aux alentours.

Dans un style médiéval pixelisant, Dungeon Rushers propose également de créer ses propres donjons, y placer pièges et monstres à gogo, puis de partager vos créations avec la communauté sur Steam.

A savoir que le jeu est disponible en accès anticipé depuis …et bien, aujourd’hui, si l’envie vous prend d’y jeter un coup d’oeil ! Personnellement, j’ai trouvé ça plutôt fun, surtout au vu du nombre d’heures qu’il est possible d’y passer pour concocter son donjon aux petits oignons. Découvrez le trailer du jeu par ici.

ob_774444_dungeon-rushers screen_explo_theme_2

Pankapu Too Kind Studio

Pour finir, voici l’un de mes coups de coeur indépendant du salon : Pankapu, le gardien des rêves. Sortie de l’imagination de deux anciens de chez Ankama à la tête du studio lillois Too Kind, ce jeu d’action/plateforme est un très beau mélange de féérie et d’aventure. On y incarne Pankapu, un petit guerrier tout droit sorti des rêves d’un enfant à l’histoire tragique, pour combattre ses cauchemars.

L’univers mis en place est très beau et onirique, on sent une très bonne patte graphique et narrative derrière tout ça, du coup ça donne très envie de découvrir le reste. A savoir qu’il s’agit là d’un jeu épisodique, narré à la manière d’un conte. Côté gameplay, c’est du plateforme en 2D où il est possible de basculer entre différents types de personnages (à la manière de Trine).

Débloquer de nouvelles compétences, utiliser des capacités spéciales, vaincre vos peurs et découvrir se qui se trame dans le monde d’Omnia…Voila une aventure qui devra en séduire plus d’un, dès le 21 septembre 2016 (d’abord sur PC puis peut-être sur console). Je suis moi-même complètement conquise !

Pankapu_PC

Commentaires sur [GC 2016] Le jeudi des surprises indé

  1. J’étais passée à côté de tout ça! Hacktag à l’air vraiment intéressant, j’aimerais bien y jouer! Northgard est carrément dans l’esprit des jeux que j’aime (enfin, j’étais plus Pharaon perso ^^) et en plus je suis trop fan de l’univers Viking!
    Je suis un peu moins fan de Pankapu malgré son design (très très beau!) et de Dungeon Rushers, c’est juste des jeux auxquels je joue un peu moins :/
    Ah ben merci pour ce petit récap’ 😀

    • Je pense que ce n’était pas présenté au public, c’était suite à des rendez-vous en business (du fait que certains jeux ne sont encore qu’en phase de dev) mais je pense que du très bon va sortir de tout ça.

      C’est bien cool d’avoir des studios français qui se donnent à fond dans ce milieu <3

  2. […] for each screens. It was very exciting and lead to many precious and memorable moments (thank you Dress me Geekly, John Couscous and Un autre blog for the souvenir by the way! […]

  3. […] plusieurs jeux issus de studios français et indépendants. (Dishonored 2 par Arkane Studios, Dungeon Rushers par Goblinz Studio, Endless Space 2 par Amplitude studios, Pankapu par Tookind studio, Seasons […]

Laisser un commentaire