21 mars 2012

J’ai vu La Dame en Noir…

Je vous l’annonçais dimanche, il y a pas mal de films que je voulais voir dernièrement. Parmi eux, La Dame en Noir de J. Watkins où l’on retrouve en tête d’affiche notre cher Daniel Radcliffe, autrement connu sous le nom de Harry Potter.

Inutile de préciser que c’est un film que pas mal de monde attendait au tournant. Comment le jeune Radcliffe allait-il réussir à sortir de son vieux rôle de sorcier pour affronter des démons intérieurs et des spectres ?

la-dame-en-noir-2

La Dame en Noir, c’est un  film d’épouvante adapté d’un roman éponyme, qui conte l’histoire d’un jeune père de famille, veuf de surcroit, aux prises avec une affaire de succession dont il doit régler les détails, au risque de perdre son emploi déjà précaire. Ce dernier doit alors se rendre dans un village aux antipodes de la modernité d’une Londres industrielle. Perdu dans les marais et la brume, le village abrite de mystérieux secrets. La Mort guète. Le film débute sur le suicide de trois petites filles et les cris d’une mère désespérée. Le ton est donné. On poursuit alors avec Arthur Kipps (Daniel Radcliffe) qui se rend donc dans ce village typiquement paumé au milieu de nulle part, et qui se rend rapidement compte que quelque chose cloche. Qui est cette dame en noir qu’il a aperçu ?

Ce que j’en ai pensé :
Hier soir, en sortant de la séance, je n’arrivais pas à me prononcer. On était tellement mal après le film … (pour vous dire, on s’est enfermé devant un autre film, marrant cette fois, histoire de faire passer la pilule)

Autant vous le dire d’emblée, les amateurs de gore, d’hémoglobine à tout va ou de terreur pure, peuvent passer leur chemin. On se retrouve face à un film d’horreur subtil ou à l’ancienne comme diraient certains. Tout est dans l’ambiance oppressante et angoissante qui règne tout au long. C’est de l’épouvante, du frisson, du sursaut et des cris. (Oui, j’ai crié et alors?! *chochotte inside*) C’est une musique aux accents stridents qui te fait stresser quand elle s’arrête. Car une musique qui s’arrête dans un film d’horreur, ça ne laisse rien présager de bon. Tu sais qu’il va se passer quelque chose. Tu l’attends ce moment, tu t’y prépares, mais tu sursautes quand même!

Pourtant, j’ai trouvé le début hésitant, j’ai failli ne pas y croire. Daniel Radcliffe me paraissait un peu jeune comme père d’un enfant de 4ans. Il fait sa valise, je vois Harry Potter, il prend le train, je rigole mentalement en cherchant Hermione et Ron. Ca a duré 5 minutes, après j’ai tout oublié. Coup d’éponge. Daniel est Adulte, il est passé à autre chose et c’est génial. Ses expressions, son regard, le désarroi qu’il dégage tout le long du film alors qu’il essaie de s’extirper d’une histoire qui le dépasse. Si bien qu’on se prend au jeu, qu’on vit avec lui les épreuves qu’il subit.

127Woman1

Évidemment, le film est truffé de clichés du genre. Le vieux manoir « hanté » que l’on ne peut plus quitter une fois la marée haute (va-y que je te passe la nuit dans un manoir hanté…les gens dans les films sont fous), le vieil escalier qu’il faut gravir, les jouets qui se mettent en marche tous seuls et les ombres fuyantes qu’on aperçoit avec la queue de l’oeil. Pourtant, on est dedans! Au point que tu lui dis à Arthur de ne pas monter ce fichu escalier et de laisser tomber son exploration des vieux couloirs tapis de poussière. Il n’arrive JAMAIS rien de bon dans le couloir d’un manoir hanté, quand t’as qu’une pauvre chandelle en main et le spectre d’une Dame en Noir en colère à tes trousses!!

Tout ça pour dire que j’y ai cru jusqu’au bout. La fin m’a quasiment bluffé, je suis restée en haleine tout le long du film ou plutôt, en panique. J’ai sursauté, j’ai crié (c’était un petit cri quand même hein!), j’en ai pleuré, j’ai détesté les jouets de l’époque : j’ai eu peur!  Après la dernière scène, je suis ressortie de la salle avec une sensation partagée de malaise et de soulagement. D’une part car c’est vrai pas ce qu’il y a de plus joyeux, et d’autre part, car c’était fini, je pouvais enfin déstresser.

 

Ce que j’en retiens :

Des décors d’époque sublimes, des plans bien pensés et réalisés,  une ambiance captivante, une angoisse constante et une histoire qui m’a fait frissonné. C’était un bon film, je ne regrette pas du tout.

Commentaires sur J’ai vu La Dame en Noir…

  1. J’ai peur d’aller le voir parce que je suis une chochotte ^^

  2. J’ai envie d’aller le voir parce que je suis une chochotte qui aime avoir peur!! D’ailleurs rien que de lire ton article, j’ai les boules!! Je repense à tous les films d’horreur que j’ai pu voir dans ma vie! Je vais encore avoir du mal à aller aux toilettes pendant la nuit… (T.T)

  3. Ça me fout les « choquottes » rien qu’en te lissant.
    Mais ça m’a l’air pas mal. .. A voir…

  4. Est-ce que je dois tenir compte de ta capacité exceptionnelle à flipper comme une dingue devant quasi n’importe quel film d’horreur? ^^

  5. Je suis pas très film d’horreur/épouvante perso donc je pense pas que j’irais le voir mais c’est un bon signe que D. Radcliffe ait réussi à sortir de son personnage d’Harry Potter ! J’ai hâte qu’il soit dans un film qui me tente plus pour le voir dans un autre rôle moi aussi ^^

    • J’ai lu pas mal d’avis mitigés sur le film et sur la prestation de D.Radcliffe, mais en tout cas, pour ma part c’était réussi. Maintenant, si tu as l’occasion de voir le film dans ton salon, profite-en (si la salle de ciné te fait trop peur) ^^Si tu as vu le Sixième Sens ou The Others, je pense qu’il n’y a pas de raisons pour que tu ne vois pas ce film-ci <3

  6. Je suis allée le voir ce soir… J’ai gardé mes mains devant les yeux les 3/4 du film (oui oui avec les doigts un chouia écartés pour voir assez mais pas trop quand même) . C’est impressionnant comme le suspens reste jusqu’à la fin ! Et comme toi j’ai eu une peur bleue des jouets… Ca faisait froid dans le dos ^^

Laisser un commentaire