16 janvier 2012

Le Feu de la Sor’cière – James Clemens

Commençons la semaine en parlant Livres !

Je lis pas mal de Fantasy dernièrement et la raison principale (outre le fait que j’aime ça), c’est parce que mon Chéri en possède une collection hallucinante. La Fantasy, contrairement aux Classiques, ça compte beaucoup de tomes, ce qui grossit beaucoup le volume de livres à lire. Mais c’est tellement plaisant.
Quoi? 22 Tomes! Même pas peur.

Enfin bon, il y a quelques semaines, sous son conseil avisé, j’ai commencé une nouvelle série de livres. J’avoue que j’ai mis du temps à me convaincre d’entamer cette lecture car après avoir lu plusieurs Pointures dans le domaine, on se demande sur quoi on va bien pouvoir tombé, et aussi parce qu’en matière de fantasy, les couvertures des livres me bloquent parfois. Et là, c’est typiquement ce qui s’est passé. Je l’ai vue et je me suis dit : Oh non, je ne vais pas lire ça, ça fait ado/cheap/nianian (rayez les mentions inutiles).

Pourtant, je sais parfaitement qu’il ne faut pas juger un livre en fonction de sa jaquette. Mais bon voila, que voulez-vous, parfois ça arrive. ET CAYMAL!

J’ai donc commencé la série : Le Feu de la Sor’cière, de James Clemens, et contre toute attente, j’ai adoré ! (Après, je sais que si mon Chéri me l’a conseillé, c’est qu’il savait que ça me plairait…)

C’est une histoire pleine de magie et d’aventure.
Je ne vais pas vous servir la quatrième de couverture, je pense que vous n’avez pas besoin de moi pour la trouver sur internet, par contre, je peux vous faire un petit résumé à ma sauce:

Les pouvoirs du Seigneur Noir s’étendent. Le pays d’Alasea est menacé. Non seulement, ses forces n’arrivent plus à s’opposer aux envahisseurs, mais en plus, la magie qui habitait le pays depuis toujours, disparait peu à peu. Dans un acte désespéré pour sauver leur monde, les trois derniers mages restant se sacrifient dans l’espoir de ramener la Sor’cière qui les sauvera tous.

Je n’en dis pas plus car je trouve ça beaucoup plus intéressant de vivre l’histoire à fond par la suite. Surtout que l’auteur nous plonge dans l’action et l’intrigue dès les premières pages, et parvient merveilleusement bien à nous tenir en haleine tout le long du livre. Les 500 pages se lisent à une telle vitesse qu’on ne se rend même plus compte de l’épaisseur du livre, ce qui est quand même pas mal pour ceux et celles que ça rebute souvent. Ce n’est pas du tout nianian/ado/cheap, bien au contraire. Absolument RIEN de tout cela! Sincèrement, je ne suis pas déçue d’avoir fait une pause dans ma lecture de La Roue du Temps (dont je vous parlerais une autre fois), pour découvrir cette série. Il y a 5 tomes et vous l’avez compris hein, je vous les conseille vivement.

Commentaires sur Le Feu de la Sor’cière – James Clemens

  1. Ooouh cha a l’air chympa!!
    (c’est vrai que la couv est pas engageante par contre héhé)

  2. Tiens, j’ai ces livres (mon père les as lu donc j’ai confirmation que ce n’est pas gnangnan :D) et j’aimerai beaucoup avoir le temps de les lire… Cet été sans nul doute ! 😀

  3. J’adore bientôt finit le 4 et j’entame le 5 pour te laisser de la marge !

  4. Je l’ai lu, et bizarrement, je n’ai pas aimé tant que ça le premier tome. Mais j’ai quand même continué la série, et à partir du second roman, j’étais conquise !

Laisser un commentaire