28 février 2018

Passion Japanimation – My Hero Academia saison 1

Dernièrement, je regarde pas mal de japanimation et je me suis dit qu’il aurait été intéressant de vous parler des séries qui m’ont bien plus, autrement qu’à travers un tweet. Du coup, je vais vous parler de My Hero Academia dont j’ai terminé la saison 1. Je connaissais déjà de nom lors de sa sortie papier, mais je n’avais pas encore franchi le cap de la lecture ou du visionnage. Puis je me suis lancée et je dois avouer que c’était plutôt fun. Pourquoi ?

ceffb5e9edb6348bd206d1c3941af899

 

Une école de super héros

C’est un peu le thème récurrent dernièrement. J’ai l’impression qu’on voit ça partout. Du coup, j’ai eu un peu peur au début. My Hero Academia se situe dans une futur plus ou moins proche où 90% de la population nait avec des pouvoirs. Et cette faculté qui se déclare généralement lors de la petite enfance, se nomme « alter ». Ainsi, un nouveau genre de métier a vu le jour pour contrer les personnes malfaisantes, le métier de héros.

Cependant, tout le monde n’a pas cette chance, et c’est le cas d’Izuku Midoriya. Malgré son immense désir de ressembler à son idole, le héros All Might, il s’avère qu’il fait partie de cette infime partie de la population sans alter. Je vous laisse imaginer son désespoir. Mais tout n’est pas forcément perdu pour cet adolescent au coeur vaillant et à la persévérance presque inconsciente. Car contre toute attente, il va bien finir par intégrer l’académie de ses rêves, la prestigieuse Hero Academia de Yuei. Mais de quelle façon, et pourquoi, je vous laisserai le découvrir par vous-même.

promo324668502_my9w

 

Une persévérance à toute épreuve

J’ai enchainé les épisodes rapidement car comme souvent dans les animés, ça se présente sous un format très court. Parfois moins de 20 minutes. Si au départ, j’avais peur d’y trouver une histoire un peu classique, My Hero Academia a réussi à attirer mon attention grâce à son intrigue bien qu’elle devienne réellement intéressante vers la fin de la première saison.

Cette première saison se concentre sur l’intégration de Deku (petit surnom d’Izuku) dans l’académie des héros et les difficultés qu’il y rencontre, mais aussi les amitiés qu’il lie. Si tout reste dans le standard au niveau des situations ou de l’humour, quelques événements viennent ponctuer l’animé de curiosité. Et je dois avouer qu’à la fin, j’ai réellement été happée par l’histoire.

Il va donc falloir que je me lance dans la saison 2 et pourquoi pas me mettre à la lecture du manga. En tout cas, ça été une découverte intéressante pour moi.

my-hero-academia-key-1000x600

Laisser un commentaire