24 mai 2016

Platinum End, le nouveau manga des auteurs de Death Note

Ca faisait un bon moment que je n’avais pas lu de mangas. Je dois dire que j’ai eu une période où je ne lisais plus que ça, puis j’ai arrêté (trop de séries, trop de tomes, pas assez de temps…). Je m’y suis un peu remise avec la sortie de One Punch Man, dont je vous parlerais à l’occasion, et plus récemment avec Platinum End, le nouveau manga du légendaire duo d’auteurs (Tsugumi OHBA & Takeshi OBATA) de Death Note et Bakuman ! Le tome 1 est à paraître en librairie dès le 25 mai, alors voyons ensemble ce qu’il en retourne.

Platinum-End-2

 

Les ailes ou la flèche ?

Dans Platinum End, on suit l’histoire de Mirai, un jeune homme qui n’a plus goût à rien. Ayant perdu sa volonté de vivre, il ne voit qu’une seule issue à son existence : le suicide. Mais c’était sans compter sur la providence d’un ange qui le sauve in-extremis, pour donner un nouveau sens à sa vie. Ainsi, sans plus tarder l’ange Nasse lui fait une offre qu’il ne peut refuser, en lui offrant des pouvoirs sensés le rendre heureux : des ailes pour voler là où bon lui semble et la flèche rouge de l’amour, qui comme son nom l’indique, fait tomber amoureux n’importe qui pendant 33 jours. Mais bientôt, Mirai va se rendre compte que vouloir le bonheur, n’est pas si facile que ça surtout quand notre « ange sauveur » a en sens bien particulier du Bien et du Mal… et qu’un étrange concours divin se trame.

En effet, lui et 12 autres candidats ont été sélectionnés pour prétendre au titre de Dieu. Seulement un seul pourra accéder à ce titre, les autres mourront !

platinul-end-2-cover

 

Le désir des Hommes

Côté histoire, je dois dire que ce shônen me semblait un peu léger sur le principe, surtout qu’à la lecture des dialogues, je trouvais ça terriblement niais au début. Heureusement, à côté de ça, la qualité visuelle des dessins est vraiment impressionnante, et certaines planches laissent présager que le scénario est bien plus sombre qu’il n’y parait. Même s’il est surtout question d’éthique dans tout ça, Platinum End laisse entendre que l’action, la violence et la passion ne feront pas défaut à l’histoire. En tout cas, ça a le mérite de se lire très vite comme premier tome et d’amener la petite pointe de curiosité nécessaire pour avoir envie de lire la suite. A voir donc comment ça va se poursuivre et si ça va gagner un peu en profondeur.

Pour rappel, le tome 1 (dont la couverture est holographique est très chouette) sortira ce mercredi 25 mai, et pour les plus impatients, Kazé Manga propose également une lecture du manga par chapitre, en simultané avec le Japon, pour 0,99€. Sinon, pour la suite, le tome 2 sera disponible dès le mois d’août.

platinul-end-1-coverplatinum-end-3-cover

Commentaires sur Platinum End, le nouveau manga des auteurs de Death Note

Laisser un commentaire