16 janvier 2017

Ce qu’il faut savoir sur la Nintendo Switch

Depuis vendredi passé, on ne parle que de ça, la fameuse Nintendo Switch, la dernière console hybride et innovante de Nintento. Comme l’a dit Kimishima, le président de la firme : il s’agit d’un tout nouveau genre de console de salon proposant une toute nouvelle expérience ainsi que plusieurs modes de jeu. Son petit plus, pouvoir commencer une partie dans son canapé et la poursuivre dans les transports, dans la rue ou n’importe où ailleurs que chez soi. Ca fait rêver, ça envoie même du lourd ce genre d’idée.

Nintendo a souhaité créer un tout-en-1 en proposant une console multi-joueurs à la fois de salon et nomade. Jouez sur votre télé et emboitez les manettes pour n’en faire qu’une seule ou accrochez-les à la console pour en faire une sorte de tablette avec un écran 6 pouces. Avec tout ça, c’est le grand retour du jeu Zelda qui se fera entre-autre sur cette plateforme. De quoi attirer tous les fans de la licence.

Mais qu’en est-il vraiment alors ? Cette console est-elle aussi parfaite qu’on veut nous le faire croire ? Voici la Nintendo Switch en quelques points importants !

img-slider-04-pc_tab

 

Les bases de la Switch

  • La Nintendo Switch sortira mondialement le 3 mars 2017. D’ores et déjà en précommande, elle est proposée au prix de 329€ en France.
  • A sa sortie, la console disposera de deux packs de couleur, un classique gris et le deuxième rouge/bleu néon.
  • Dans le pack, il y aura la console (et tous ses câbles), la station d’accueil, les manettes JoyCon (gauche-droite) et le support pour combiner les deux JoyCon ensemble.
  • Pour une fois chez Nintendo, il s’agit d’une console sans zonage ! Sortez le champagne !

 

Dans son petit ventre

  • Côté mémoire interne, il y a 32Go (c’est vraiment peu !) de base extensibles en Micro-SD.
  • Une autonomie de jeu allant de 2h30 à 6h est annoncée. Tout dépendra des conditions.
  • Elle pourra toutefois se recharger par USB-C, lors des déplacements.
  • Sur la télévision, la console affichera du Full HD mais sa dalle de 6,2″ propose du 720p (1280 × 720 px)

NintendoSwitch_02

 

Un nouveau mode de jeu

  • Ses manettes JoyCon s’adaptent en fonction de leur utilisation. Une dans chaque main ou emboitées, elles se fixent aussi sur l’écran de jeu.
  • Les JoyCon sont dotées d’un accéléromètre et d’un gyroscope. Elles serviront donc toujours de capteur de mouvement, comme la Wii, et grâce aux boutons dédiés, elles permettent de prendre des captures de jeu et de les partager directement.
  • La console intègre une zone NFC qui la rend compatible avec les amiibo et une caméra infrarouge à détecteur de mouvements.
  • Aussi, un mode multi-local est possible en reliant jusqu’à 8 consoles entre elles.

img-slider-01-pc_tab

 

Switch and Play

Côté jeux, le line-up n’est pas très dense, mais on tout le monde s’est mis d’accord pour saluer le prochain The Legend of Zelda: Breath of the Wild. On pourra aussi compter sur Mario Kart 8 Deluxe, Splatoon 2, ARMS et Super Mario Odyssey. Toutefois, plusieurs éditeurs semblent souhaiter suivre la tendance Skyrim, NBA 2K et FIFA devraient donc aussi voir le jouer sur Switch.

 

Et moi dans tout ça ?

Personnellement, je ne suis ni hypée, ni intéressée par cette console que je trouve trop chère pour mes finances. Certes, elle a l’air fun sur certains points, mais n’ayant pas le même affect que d’autres pour Nintendo et ses licences (attention, je n’ai pas dit que je n’aimais pas), je vais faire l’impasse. Après tout, j’ai déjà ma 3DS et c’est largement suffisant pour moi. Déjà que ma Wii prend la poussière depuis … 5ans et que les exclusivités Nintendo ne sont pas mes priorités.

HACS_001_EUpkgeGA_R_ad-0_LR

Laisser un commentaire