slider-RiME-game

6 juillet 2017

RiME, l’aventure avec un grand R

Parmi la vague de jeux qui ont débarqué au printemps, se trouve RiME. Issu des studio Tequila Works et Grey Box Games, le jeu nous invite joliment dans un environnement poétique et mystique à découvrir à travers les yeux d’un petit garçon. Allons donc nous promenez ensemble dans les dédales de RiME pour voir ce qu’il en ressort.

debf783080ab02987ac5dc00506ca68819ce75f3441b5dcc634bfe2256c6821b_product_card_screenshot_600_2x

 

Intuition et exploration

Lorsque vous abordez RiME, il ne faut pas s’attendre à être pris par la main. Vous serez votre propre guide à travers cette aventure mystérieuse. Echoué sur une plage, un petit garçon s’éveille en se demandant où est-ce qu’il a bien pu atterrir. Pourquoi, comment… vous n’en saurez rien. Aucun tutoriel ou dialogues ne vous aidera dans cette quête. Mais je vous rassure le chemin sera plaisant.

RiME prouve avec talent que parfois une belle expérience de jeu ne dépend que d’une bonne maitrise de l’environnement et de son observation. Inutile d’avoir 3 cinématiques et 15 pop-up de didacticiel quand tout ce qui nous entoure est bien pensé.

Ainsi, à la manière de Journey ou du plus récent The Last Guardian, RiME tire partie d’une narration minimaliste. Plus l’exploration de cette île déserte avance, plus les petites énigmes s’enchainent. Souvent rien de bien méchant pour l’oeil avisé de certains joueurs. C’est d’ailleurs ce que le jeu souhaite : faire profiter de l’expérience sans buter sur des casse-têtes sans fin.

de8b7bc271ff2beaea8cee721e79faa6d3ed1e3e7a2f623b45ab3b16dc13e820_product_card_screenshot_600_2x

 

Douceur et mystère

Au-delà de son univers charmeur, l’ambiance de RiME est une véritable réussite elle aussi. D’une part parce que c’est globalement très joli, de l’autre parce que notre aventure est ponctue par de très belles mélodies. Interagir avec le son, les cris ou la musiques est d’ailleurs un des principes du jeu. Ce qui explique sans doute le grand travail de maitre à ce niveau-là. Jouer avec la perspective ou avec la temporalité, sera vital également pour progresser dans vos quêtes et déjouer les embûches de cette île. Je salue d’ailleurs l’effort pour ne pas rendre certaines mécaniques trop linéaires et prévisibles tout le long du jeu. Sans être extrêmement compliqué, RiME parvient tout de même à offrir de la réflexion à certains puzzles. Puis, comme toute aventure est plus sympa si elle est partagée, vous ne serez pas tout à fait seul. Un petit renard espiègle finira bien par pointer le bout de son museau, tel un petit guide à poils roux.

RiME n’est pas particulièrement long, affichant au compteur une petite dizaine d’heures pour les collectionneurs de collectibles en quête d’un trophée platine. Ce qui en fait un jeu très plaisant et charmant à faire, et sans être parfait, il mérite d’être découvert.

0486335a8d0aa90ad6d097719460806695ec7138cfbf5c2cd69831d9aa1b09b2_product_card_screenshot_600_2x

Laisser un commentaire