slider-singinintherain-musical

18 décembre 2017

Singin in the rain, la comédie musicale à Paris

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’immense chance d’assister à la générale de la comédie musicale Singin in the rain, dans la nef du Grand Palais, à Paris. Aménagée spécialement pour l’occasion, 47 représentations du musical sont prévues, jusqu’au 11 janvier 2018. Cela laisse donc encore un peu de temps pour pouvoir en profiter, surtout durant cette période de fêtes.

SingBlue-1600

Même sans avoir revu le film depuis bien des années, ses chansons emblématiques étaient encore ancrées dans ma tête, avec cette envie irrépressible de faire danser mes orteils au rythme des claquettes des danseurs sur scène. Comme je vous le disais, le spectacle initialement prévu au Théâtre du Châtelet s’est exporté dans la nef du Grand Palais, sur une scène sur-mesure, digne des grands show de Broadway. Dorures, moulures et lumières, quel grand spectacle !

Durant la générale, le Grand Palais s’est transformé en d’immenses coulisses pour Singin in the rain. Cours de claquettes, séance de make-up, photocall, karaoké… Il fallait réserver ou arriver bien en avance pour pouvoir en profiter, mais l’idée était vraiment très chouette et permettait de se plonger directement dans l’ambiance.

https://twitter.com/dressmegeekly/status/934845158813786114

 

Une pluie de paillettes

Je ne suis pas une adepte des comédies musicales, même si j’aime bien ça, je n’en vois pas souvent. Toutefois, cette représentation de Singin in the rain, m’a réellement donné envie de filer jusqu’à Broadway et chanter à tue-tête. Grâce à sa mise en scène fantastique signée Robert Carsen, le spectacle est un véritable petit bijou. Tout a été penser pour nous plonger au coeur d’Hollywood, quand les films n’avaient pas encore de couleurs, voir même de son. De l’or, des paillettes, du glamour, des tableaux en nuances de gris, de noir et de blanc pour un somptueux voyage tout en danse et en musique.

En plus des trois protagonistes, toute la troupe de comédiens chante et danse merveilleusement bien. Les chorégraphies sont dynamiques, amusantes et pétillantes de vie. Je crois que j’ai passé mon temps à basculer entre émerveillement et pur bonheur, tout le long du spectacle.

Puis, comment ne pas saluer l’immense talent de Dan Burton, qui interprète Don Lockwood et de sa comparse Monique Young, incarnant Kathy Selden, qui durant près de 3 heures, font le show avec un plaisir si communicatif. Pour les grands, comme pour les plus jeunes, je ne peux que conseiller ce magnifique spectacle qui donne envie d’être vu et revu à n’en plus finir.

https://twitter.com/dressmegeekly/status/934860404517466113

 

Une petite App pour danser sous la pluie

Et comme il serait dommage de se priver d’un tel spectacle, le théâtre du Châtelet a créé un jeu sur smartphone qui s’appelle : Playin’ in the rain. Il s’agit d’un jeu de rythme où il faudra faire battre vos claquettes au son de la musique. Si le jeu demande d’être quelque peu exigeant, c’est entre-autre parce que si vous vous hissez en haut du classement, des places pour le spectacle sont à gagner.

Allez, je ne vous en dis pas plus, faites chauffez vos phalanges, c’est le moment d’aller faire des claquettes avec vos doigts !

https://twitter.com/dressmegeekly/status/934070514561290241

Du mardi 19 décembre 2017 au jeudi 11 janvier 2018.
Pour plus d’informations ou pour réserver votre place, rendez-vous directement sur la page dédiée.

 

Laisser un commentaire