28 avril 2016

Avant-première de Captain America : Civil War

Aujourd’hui sort en salle le Marvel le plus attendu de l’année 2016, Captain America : Civil War ! Coup de bol inouï, j’ai pu le voir en avant-première au Grand Rex, en présence des acteurs et du réalisateur, venus exprès pour faire la promo du film. L’ambiance était à son comble et la salle de cinéma a littéralement vibré pour les héros. Alors avant de vous montrer quelques images de l’événement, voici surtout deux trois petits mots sur le film, garantis sans spoils !

439221.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Brisseurs de règles 

Ce 13ème Marvel, aux faux airs d’Avengers 3, nous donne rendez-vous pour un affrontement au sommet ! Alors que la situation est déjà tendue suite aux événements survenus à New York, la réputations de nos « Justiciers » est mitigée. Il suffit d’une étincelle pour que tout dérape, et c’est lorsqu’une nouvelle mission tourne au drame, que les Nations-Unies décident enfin d’imposer des limites aux Avengers. Parce que vous comprenez, sauvez des vies, c’est bien, mais sans détruire la ville ce serait mieux ! C’est un gros raccourci que je prends, mais en gros rien ne va plus, et il serait bien que chacun se plie aux règles en acceptant la nouvelle loi imposée, sous peine de se voir considérer comme un hors-la-loi. Si certains sont prêts à accepter cette part du marché, comme Iron Man, Captain America lui, refuse cette mise en cage peu légitime. C’est alors que chacun devra choisir son camp et sa bataille. Liberté ou obéissance ?

Captain America: Civil War

 

Un bel équilibre des forces

Les frères Russo ont largement gagné leur pari selon moi, avec cet opus. Je dois dire que j’avais un peu peur d’être déçue au début, mais loin de là. Même si comme le titre l’indique, il s’agit-là d’un film autour de Captain America, tour à tour, chacun des personnages a droit à son espace, ce qui équilibre très bien la production. De même, le point de vue unique n’est pas adopté ici, ce qui permet à tous de se retrouver dans une philosophie ou l’autre. Personnellement, je suis Team Captain jusqu’au bout des orteils ! Le message véhiculé m’avait déjà convaincue dans le comics, et cela s’est poursuivit même dans le film. Mais je dois admettre que lors du visionnage, les arguments d’Iron Man sont bien mis en avant également. Un très bel équilibre donc qui fait plaisir à voir. Chose importante également, tous les autres personnages qui gravitent autour de ces deux figures emblématiques. Toujours un gros coup de coeur pour Scarlet Witch et une merveilleuse introduction du prochain Spiderman (Tom Holland) ! Une fraîcheur qui fait plaisir à voir. Ce film sert aussi d’introduction au héros Black Panther, qui promet beaucoup de chouettes choses aussi.

443596.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Un affrontement épique

Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment devant Captain America : Civil War. Certains en attendront peut-être plus que ce que montre le film, notamment de part l’absence de quelques personnages, qui donne l’impression d’un combat en petit comité. Mais personnellement, ça ne m’a pas du tout choqué. Tout est bien amené pour éviter d’avoir l’impression d’une lutte entre 4 potes. Cela donne d’ailleurs lieu à des affrontements époustouflants, et les combats prennent une autre dimension. Le fait que Thor et Hulk manquent à l’appel aide beaucoup, puisque cela rend tout de suite les choses plus humaines (et moins « divines »).

En tout cas, j’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi ! Ce Civil War semble déjà faire un carton, donc je n’en doute pas, mais je ne peux que vous inviter à vous en faire votre propre idée, dès maintenant au cinéma !! côté comics, retrouvez toute la lecture sur le sujet, directement ici.

Je vous laisse maintenant avec quelques clichés de l’avant-première parisienne 🙂

CivilWar-AP-1 CivilWar-AP-4CivilWar-AP-2 CivilWar-AP-3

Commentaires sur Avant-première de Captain America : Civil War

  1. […] bases et croyez-moi ça ne laisse présager rien de bon. Le climat était déjà assez tendu durant Civil War, alors que nos héros préférés se tapaient sur la gueule, mais rien ne vaut un bon gros ennemi […]

Laisser un commentaire