slider-blackwood-crossing

16 mai 2017

Blackwood Crossing et son histoire fantastique

Récemment, j’ai terminé un jeu indé nommé Blackwood Crossing. Je vous en parlais d’ailleurs dans le dernier Akoitujou. Découvert lors de la Gamescom 2016, il m’avait déjà tapé dans l’oeil grâce à son ambiance et son histoire. J’étais donc ravie de poursuivre l’aventure à sa sortie, en avril.

FinnScarlett_Treehouse_Alt

 

Jacques a dit

L’aventure se déroule à la première personne. Vous y incarnez Scarlett, une jeune fille qui se réveille dans un train. Appelée par son petit frère Finn, pour jouer avec lui,  vous partez donc à sa recherche, à travers les wagons de ce train mystérieusement vide. Evidemment, les événements vont rapidement vous chambouler. Si bien qu’on ne saura plus si tout ça n’est qu’un rêve ou la réalité. A travers mystère et magie, le jeu explore des thèmes comme la famille, les relations frère/soeur, l’adolescence et même le deuil.

La narration est au centre de Blackwood Crossing. Il ne sera pas question de courir, sauter ou de vous battre. Ici, tout est au service de l’histoire. Le jeu prend donc son temps en proposant des interactions plutôt simples, comme ramasser des objets ou parler avec des personnages, pour vous amener là où il veut.

blackwoodcrossing_01

 

Un rêve éveillé

C’est un studio indépendant anglais, PaperSeven, qui est aux commandes de Blackwood Crossing. Et d’anciens développeurs de Disney Black Rock Studio ont participé à sa réalisation. L’ambiance du jeu est particulièrement réussie. On sent une belle patte graphique aux niveaux des dessins et des textures. Malgré une caméra qui donnera un peu le tournis au début de l’aventure, on se prend rapidement au jeu de ces deux jeunes personnes dont on suit l’histoire. Accompagné de très belles musiques, le joueur est plongé dans un univers absurde et pourtant logique, comme dans les rêves. J’ai trouvé cette atmosphère très bien représentée et très juste compte tenu des sujets traités.

Tout n’est évidemment pas parfait. Les énigmes/puzzle sont très simples. Le côté répétitif de certaines actions n’aide pas spécialement non plus. Mais Blackwood Crossing a le mérite d’être assez court. Ce qui lui évite certains écueils dangereux. Je pense que le jeu aurait été parfait pour de la VR, soit dit en passant.

Pour les chasseurs de trophées, Blackwood Crossing a un Platine a la clé. Assez rapide à faire tomber, le jeu possède cependant pas mal de « missables ». Si vous êtes du genre observateur, vous devriez vous en sortir facilement sans guide. Mais dans le doute, regardez bien toutes les affiches de films et ramasser toutes les peluches. Ca vous évitera un deuxième run (même s’il est court).

blackwood-crossing-review

Blackwood Crossing est disponible sur PS4, Xbox One et PC, au prix de 15,99€.

Laisser un commentaire