16 novembre 2018

Crazy Rich Asians, la comédie romantique à ne rater sous aucun prétexte

Au départ, le film Crazy Rich Asians ne me disait rien du tout. Je ne regarde pas spécialement de comédies romantiques, du coup, j’ai failli passer mon chemin. Jusqu’au moment où une amie m’en a reparlé en m’expliquant que le film était tiré d’un best-seller à succès, que le casting était à tomber et qu’il ne fallait pas rater ça.

Ni une, ni deux, je me suis empressée de regarder la bande-annonce et quelques paires d’abdos et « pretty faces » plus tard, je filais à l’avant-première en trépignant d’impatience, pour deux heures de pleines de bons moments.

 

Des gens riches et des gens beaux

Crazy Rich Asians nous embarque dans la romance florissante entre Rachel et Nick, tout fraichement fiancés. Comme le meilleur ami de se dernier se marie, il propose à Rachel de l’accompagner à Singapour pour les festivités et par la même occasion, pour rencontrer sa famille. Ce que Rachel ignore toutefois, c’est que Nick est un peu l’équivalent d’un prince de l’autre côté de l’océan. En effet, il est issu d’une des familles les plus riches du pays et qu’il est le golden boy que toutes les jeunes célibataires voudraient séduire. A 10 mille lieux de tout cet univers, Rachel va ainsi devoir composer avec les traditions familiales de Nick et l’univers doré dans lequel il a grandi.

Vous vous doutez qu’avec un pitch pareil, les héros n’auront de cesse de se trouver dans des situations souvent cocasses et improbables. Le tout dans une ambiance singapourienne à la fois délicieuse et extravagante. Entre soirées mondaines et night market.

 

Modernité et tradition

Sous toute cette frivolité digne d’un conte de fée asiatique se cache cependant beaucoup d’humour et de beaux messages. Loin d’être moralisateur, Crazy Rich Asians met les pieds sur le terrain glissant que sont les traditions d’une culture et la modernité de notre temps. Deux choses qui ne vont pas toujours de paire malgré ce que l’on pourrait croire.

Empreint de féminisme, le film est une véritable bouchée d’air frais dans laquelle les rires viennent côtoyer les larmes. J’ai beaucoup aimé le casting, qu’il s’agisse de Rachel (Constance Wu) ou de Nick (Henry Golding), mais aussi des nombreux personnages secondaires qui donnent une certaine consistance à ce récit un peu tiré par les cheveux. D’ailleurs parmi les grands noms de ce casting exclusivement asiatique, on trouve Michelle Yeoh, Gemma Chan, Ken Jeong et Awkwafina.

Mais je ne vous en dis pas plus, mis à part qu’il ne faut absolument pas rater ce film. Dépassez l’apriori de la comédie romantique. Crazy Rich Asians est une ode à la beauté, à la culture, au voyage, à l’amour mais aussi à l’épanouissement personnel. Il vous donnera envie de vous envoler pour un aller simple à Singapour, vous fera rire lors de grands moments de dérision et vous tirera quelques émotions tant cette romance est captivante.

Je n’ai qu’une seule envie : revoir Crazy Rich Asians encore et encore et encore !

Laisser un commentaire