21 mars 2017

L’histoire éternelle de la Belle et la Bête

La Belle et la Bête fait partie de mes dessins animés Disney incontournables. Et comme de nombreuses personnes, Belle fait probablement partie de mes princesses préférées. Toutefois, je n’étais pas spécialement emballée par une nouvelle version adaptée au cinéma. Chaque fois qu’un conte est adapté en film, ça ne m’attire pas trop. Du coup je ne fondais pas de grands espoirs sur ce dernier film, qui sortira dès demain en salles. Puis, j’ai tout de même eu la très grande chance de pouvoir le voir en avant-première, presque un mois à l’avance… et la claque a été monumentale ! C’est tout simplement Grandiose.

beauty and gaston

 

C’est la Fête !

Pourtant, il n’y a rien de bien nouveau dans tout ça. Je connais le dessin animé par coeur, j’ai lu le conte, j’ai vu la comédie musicale à Paris. Autant le dire, que je pourrais réciter chaque réplique comme si j’avais participé à l’oeuvre. C’est là que je me rends compte que le pari est relevé haut la main, car la magie opère à merveille. Hautement fidèle au dessin animé, dans les dialogues et des les plans, on pourrait se dire que le film ne fait que platement copier sa base originelle, mais ce n’est pas le cas. Il parvient à retransmettre cette part d’émerveillement en rallumant l’étincelle de nos souvenirs d’enfance.

Je ne vous cache pas que j’ai été immédiatement séduite, chose que je pensais impossible. Dès les premières notes de musique, j’ai eu des frissons et plusieurs larmes de bonheur. C’est kitsch, n’est-ce pas ? Mais ça fait beaucoup de bien de voir ainsi ré-interprétée une oeuvre qui nous plait. Sans qu’elle soit dénaturée ou parodiée.

BEAUTY AND THE BEAST

 

Y’a quelque chose qui hier encore n’existait pas

Très belle surprise aussi côté casting. Si Emma Watson ne me semblait pas coller au rôle de Belle dans un premier temps, sa prestation m’a finalement très vite convaincu. N’en déplaise à certains. Elle dégage un petit quelque chose de rebelle et d’intelligent en même temps, qui me semble parfait pour l’occasion. J’avais aussi très peur du rendu visuel pour le personnage de la Bête. Je lui ai toujours trouvé beaucoup de charisme dans le dessin animé, j’ai donc apprécié retrouvé certaines de ses mimiques dans le film. Il en va de même pour Gaston (Luke Evans) et LeFou (Josh Gad). Le duo fonctionne très bien et donne une belle dynamique au film.

Si quand j’avais vu la comédie musicale, je n’avais retenu que le rôle de Gaston (les autres semblaient si fades à côté), ici chacun trouve sa place. Cela nous donne donc un bon équilibre des rôles. Et si Disney se permet d’étoffer son film avec quelques passages du conte d’origine et quelques nouvelles chansons, le tout s’intègre parfaitement à l’ensemble.

En tout cas, ce film reste à ce jour la meilleure version ré-interprétée du dessin animé, selon moi. A voir et à revoir sans modération, dès le 22 mars.

Commentaires sur L’histoire éternelle de la Belle et la Bête

  1. J’ai prévu d’y aller ce week-end. Je m’attends pas à un énorme film mais j’espère passer un bon moment. Et d’après ce que tu écris ça va être le cas .

  2. J’ai été le voir dimanche et franchement j’ai adoré aussi ! Je le conseille vivement

  3. Je l’ai vu la semaine dernière, et franchement il est pas mal. Il reprend exactement l’histoire du dessin animé, avec les mêmes chansons !

Laisser un commentaire