24 mars 2017

Pourquoi je suis allée voir Kong Skull Island…

Voila une critique de film que j’ai eu du mal à vous soumettre. J’ai longtemps hésité à écrire ou pas sur Kong Skull Island, que j’ai pu voir peu de temps avant sa sortie en salles. Je vais tout de suite vous dire pourquoi.

201608.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Il n’est pas né Roi, il l’est devenu

Premièrement, je ne suis pas spécialement fan des films du genre. Godzilla, King Kong et autres grosses créatures… ça ne m’emballe pas. Le seul film qui a étrangement réussi à me séduire à ce niveau-là, c’était Pacific Rim (mais c’était surtout grâce aux Jaggers et à Charlie Hunnam). Ainsi, c’est un peu contre toute logique que je suis allée voir ce dernier « remake » de King Kong. Après tout, on n’est jamais à l’abri des surprises…

Le film se situe à la fin de la guerre du Vietnam. Une île inconnue dans l’Océan Pacifique a été aperçue, il parait qu’une arme terriblement puissante s’y trouve. Le gouvernement américain, exhorté par une organisation secrète, décide alors de mobiliser quelques soldats encore sur place pour une mission de la plus haute importance : rejoindre l’île et trouver l’arme avant les Russes (ou les Chinois, ou peu importe en fait…). On se retrouve alors avec un commando de gros bras, suivi par un mercenaire sexy (Tom Hiddleston) et une reporter de guerre qui n’a pas froid aux yeux (Brie Larson).

Pour la suite, il n’y a pas de nouveautés scénaristiques. Vraiment. Même sans avoir vu les autres films « King Kong », TOUT LE MONDE sait qu’ils vont finir par trouver ce gorille gigantesque. Qu’ils vont vouloir le tuer parce que TOUT LE MONDE pense qu’il est méchant, mais qu’en réalité il est gentil. Bref, au bout de 10minutes, vous pouvez débrancher votre cerveau. Il ne vous servira à aucun moment.

097663.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Des jeux vidéo au service du film

Kong Skull Island est farci de clichés, de kitsch, de mauvais goûts et d’effets spéciaux. Et je pense, enfin j’espère, que c’est fait de manière amplement assumée. Le but étant de nous captiver pendant 2h à base de baston frôlant le grotesque la plupart du temps. Les punchline sont hautement ridicules, tout comme les acteurs. Pourtant, ils sont pour la majorité talentueux. C’est à se demander pourquoi ils ont accepté de tourner ce film.

Je critique beaucoup, je sais, mais bon j’ai tout de même bien ri à de nombreuses reprises. Même si ce n’était pas le but, j’y ai trouvé mon lot de consolation. D’autant plus que le réalisateur semble s’être amusé à glisser des clins d’oeil aux amateurs de jeu vidéo dans le film. Uncharted, Tomb Raider, God of War et j’en passe… Ca fait sourire, c’est déjà ça. Mais à choisir, allez voir autre chose. Il n’y a que l’affiche du film, joliment vintage, qui mérite d’être retenue dans nos mémoires.

114459.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Laisser un commentaire