2 septembre 2019

Gamescom 2019 – Cubes dansants et tableau narratifs chez ARTE

On continue sur la lancée avec d’autres jeux découverts lors de la Gamescom. Cette fois, on va du côté de chez ARTE. Ce sont deux titres indé’ que j’ai pu essayer : Vectronom et The Wanderer: Frankenstein’s Creature. Très différents l’un de l’autre, mais très intéressants. L’un dans le rythme, l’autre dans la narration.

 

The Wanderer : Frankenstein’s Creature

Véritable pilier de la littérature, Frankenstein, le récit de Mary Shelley, n’a cessé de fasciner et d’inspirer le monde au fil des siècles. Romans, pièces de théâtre, films, séries télévisées… le sujet n’a eu de cesse d’être traité et interprété. Cette fois, c’est le studio français La Belle Games qui se l’approprie à travers un jeu vidéo fait d’aquarelles et de pensées profondes.

S’inspirant des textes de Shelley, le jeu explore le parcours initiatique de cette créature sans histoire ni mémoire. A la manière d’un point’n’click, il faudra jouer les explorateurs à travers différents tableaux poétiques pour comprendre qui nous sommes dans ce vaste monde d’hommes. Ce monde qui craint la différence et l’étrange, on se rend rapidement compte que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Et il sera parfois dur de se confronter aux autres.

La direction artistique est sublime, c’est ce qui m’a vraiment frappé dès les premiers instants du jeu. Sans parler des musiques qui sont d’une rare beauté et on le mérite d’accompagner intelligemment l’aventure. On a l’impression d’évoluer sur la palette de couleurs d’un peintre à l’humeur changeante. Au fur et à mesure de notre avancée, on sent naitre un véritable conflit intérieur. D’ailleurs, l’ambiance du jeu se grandement fonde sur les sentiments qu’éprouve notre créature. Ce qui rend l’aventure très intéressante.

Simple de prime abord, le jeu est parsemé de petits puzzles à la porté de tous. Je vous invite même à vous essayer sur le prologue du jeu, disponible par ici.

Quant à la longueur de l’aventure, je n’ai pas trop d’infos, à savoir cependant qu’il devrait y avoir une vingtaine de chapitres au total.

The Wanderer : Frankenstein’s Creature sera sur mobile, PC et Nintendo Switch avant la fin de l’année 2019.

 

 

Vectronom

Passons maintenant à tout autre chose ! Place au rythme avec Vectronom, un jeu co-produit par ARTE et le studio Ludopium. Mêlant puzzle 3D et musique 8-Bit, le jeu est déjà disponible sur Steam et sur Nintendo Switch. Le voir à la Gamescom était surtout l’occasion pour découvrir son mode multi-joueur en local et son gameplay via des tapis de danse au sol.

 

Dans Vectronom, il faudra jouer d’adresse en « observant » le chemin qui évolue au rythme de la musique, afin d’y faire avancer votre petit cube coloré. Plus on avance, plus la musique se fait vive et le niveaux difficiles. Patience et nerfs d’acier sont les deux qualités que vous devrez travailler pour ne pas rage quit le jeu. Et autant vous dire que pour moi, c’est un vrai challenge.

Ceci-dit, Vectronom est très fun. Vif et coloré, il vous entraine dans son univers cubique et ses musiques délirantes. Le jeu parfait pour rendre fous vos amis. Rapidement, on se met à vivre le rythme tout en mémorisant les mesures et les actions à effectuer pour se retrouver sur une plateforme salvatrice.

Un véritable jeu alliant réflexion et rythmique. Et pour pimenter les choses, un éditeur de niveau est prévu afin que vous puissiez créer vos propres puzzles avec vos compositions musicales.

Vectronom est disponible à 9,99€.

Laisser un commentaire