14 mars 2016

Gravity Rush remastered remet le couvert sur PS4

Si vous n’avez pas pu vous glisser dans la peau de la jolie Kat, dans le premier opus de Gravity Rush, sorti en 2012 sur PS Vita, sachez que vous allez désormais pouvoir rattraper votre retard avec son remaster sur PS4 ! C’est un peu la grande mode actuellement, je vous en parlais encore la semaine dernière avec le portage de Resident Evil Origins Collection. En attendant certains gros jeux, c’est toujours sympa de se replonger dans un jeu qu’on a apprécié, remis au goût du jour, mais cela vaut-il vraiment le coup ?

r01

 

Les souvenirs d’un autre monde

Dans Gravity Rush remastered, tout est une question de lifting. Ce jeu sur PS4 est essentiellement le même que celui sur PS Vita, mais avec un petit rajeunissement de façade pour mieux passer sur la télé. Graphismes HD, textures lissées et un peu de flou pour faire joli… la chirurgie subie par le jeu est légèrement, mais bienvenue. Mais l’essentiel est ailleurs.

Un peu comme pour le jeu Tearaway (qui fera l’objet d’un autre article sur les remasters), Gravity Rush est l’un de ces titres qui marquent les esprits et les coeurs. Lors de sa sortie sur Vita, c’était un vrai petit bijou de technologie. Et il y avait de quoi ravir : d’une part, grâce à son histoire et sa narration, et de l’autre, pour son gameplay novateur pour l’époque (tactile, gyroscopie…). Mais sur PS4, qu’en est-il réellement ? Les portages peuvent parfois se révéler casse-gueule pour certains types de gameplay. Heureusement, ici on évite cet écueil grâce aux fonctionnalités de la manette DualShock 4. On aimera les petits ajouts sonores dans la manette ou les améliorations faites au niveau du centrage de la caméra. Le jeu peut toujours donner le tournis mais la manipulation du personnage gagne légèrement en maniabilité.

r05

 

Kat est perdue

Pourquoi le tournis ? Et bien parce que dans Gravity Rush, il est question de « gravité », vous en conviendrez. Ce qui signifie qu’on se retrouve parfois sans dessus-dessous et qu’il faudra jouer de ça pour vaincre vos ennemis, les vilains Nevis qui veulent envahir la ville flottante d’Hekseville. Le seul problème, c’est que Kat (que vous incarnez) a quelque peu perdu la mémoire et ne se souvient pas trop comment utiliser ses pouvoirs de gravitéenne. A la recherche de votre identité, vous découvrirez les secrets de cette étrange ville et d’autres personnages attachants viendront agrémenter votre belle aventure parsemée d’embuches et de défis.

Le véritable plus de ce jeu est sa direction artistique. Le côté mi-dessin animé, mi-bd, ses couleurs, son ambiance, ses musiques qui en font un mélange charmant et séduisant. Sans oublier que cette version remastérisée sur PS4 inclut directement les différents DLC du jeu.

r03

 

La rencontre avec le destin

En somme, si vous n’avez jamais joué au jeu, je ne peux que vous invitez à le découvrir au plus vite. Ce serait vraiment dommage de passer à côté d’un titre comme Gravity Rush. Pour moi, ce fut un véritable coup de coeur, à l’époque où j’y ai joué sur PS Vita !

Pour les autres qui ont déjà le jeu sur son ancien support, est-ce que ça vaut la peine de dépenser 30€ ? J’ai plutôt envie de vous dire d’attendre une petit promotion qui fait toujours du bien. Après tout, le portage réalisé, même s’il est bien fait, n’est pas non plus au top de ce qu’il aurait pu être, surtout sur une console comme la PS4. Mais lorsque vous craquerez, je vous assure que ce sera toujours aussi kiffant que la première fois !

Laisser un commentaire