4 juillet 2019

Nintendo POST E3 2019 – Entre Nostalgie et Conformisme (2/2)

On poursuit avec mes impressions sur les jeux Nintendo que j’ai pu tester lors du Nintendo Post E3 !

 

Marvel Ultimate Alliance 3

Surfant sur le succès incontestable du MCU, la Switch se voit doter d’un nouvel opus de Marvel Ultimate Alliance, jeu de rôle et d’action, développé par Team Ninja, où le joueur est amené à diriger une équipe de nos héros favoris.

Dans ce nouvel épisode, nous aurons le choix entre les personnages des Avengers, les Gardiens de la Galaxie, mais également , et c’est une bonne surprise, des X-Men, ainsi que d’autres héros Marvel comme Iron Fist. Ces derniers vont devoir faire face à Thanos, ce psychorigide, bloqué dans sa quête des Pierres de l’Infini.

Spiderman, Iron Man, Captain America, Captain Marvel, Thor, Star Lord, Groot, Venom, Wolverine… Le choix est vaste et j’ai pu, lors encore une fois d’une démo de 15 minutes, tester le jeu sur un niveau complet.

Marvel Ultimate Alliance 3 est un beat’em all, jouable à plusieurs en local ou en ligne, où nous pouvons en fonction du personnage sélectionné, attaquer (coup simple / fort) , esquiver, sauter / voler , effectuer des attaques spéciales spécifiques aux pouvoirs de chacun.

Les niveaux sont parsemés de points de sauvegarde, redonnant points de vie et d’énergie aux membres de l’équipe, et permettant d’améliorer les capacités des personnages. La démo étant assez courte, il n’était pas vraiment possible de creuser un peu plus cet aspect du jeu, mais ça semblait au premier abord, assez classique.

Le jeu présente quelques lacunes : 

  • Tout d’abord graphique : on a vraiment l’impression d’évoluer dans un jeu mobile, on aurait apprécié un plus gros effort à ce niveau. A voir ce que donnera la version finale.
  • En termes de gameplay, l’expérience parlant, on en entrevoit assez vite les limites, chaque personnage étant affecté à maximum 4 attaques qui ne changent pas grand chose tant j’ai eu l’impression qu’il suffisait de massacrer tout ce qui bouge sans trop réfléchir. Comprendre par là que quelque soit le personnage choisi, le résultat sera le même sans effort ou adaptation…

 Néanmoins, pour les fans de la licence, le jeu présentera sûrement un intérêt en multijoueur qui a un potentiel ludique non négligeable.

 

 

Luigi’s Mansion 3

Sans conteste, l’un des jeux les plus populaires du Nintendo Direct de l’E3, j’ai pu jouer à Luigi’s Mansion 3. Cette série ayant débuté sur Gamecube en 2001 met en avant Luigi , qui n’est plus à présenter, en chasseur de fantômes.

Graphiquement, le jeu est à la hauteur de nos attentes, c’est coloré, jouant constamment sur les effets de lumière. La qualité des animations n’est pas en reste, Luigi est toujours aussi froussard mais déterminé, et ses expressions faciales nous font bien prendre conscience de la dualité de son personnage. 

Avec le nouvel ectoblast GL-U et aidé du professeur K. Tastroff, le gameplay s’étoffe de quelques nouveautés comme constaté lors de la démo de l’E3, avec le lancer de ventouse, le plaquage de fantôme (qui ferait pâlir de honte Randy Orton), et l’introduction d’un nouveau “personnage” Gluigi, un double gélatineux, qui peut, de par sa nature, franchir, par exemple, des obstacles piquants. Il sera possible de switcher entre Luigi et son double en solo, mais on pourra également jouer avec un ami qui dirigera Gluigi. 

En effet, il aurait été dommage de ne pas profiter des possibilités de coopération offertes par la Switch, et les développeurs de Next Level Games ont saisi l’occasion pour inclure cette possibilité.

Autre point : je n’ai pas pu le tester, mais il sera également possible de jouer jusqu’à 8 joueurs, dans un nouveau mode de jeu : la Tour Hantée dans lequel il faudra résoudre des énigmes dans un temps limité…

Prévu pour cette année, Luigi’s Mansion 3 sera incontestablement l’une des bonnes surprises de 2019 sur Switch.

 

 

Mais aussi…

Hollow Knight Silksong, The Elder Scrolls : Blades, Cadence of Hyrule (déjà disponible), un portage de RE5 sur Switch, Super Mario Maker 2 étaient , entre autres, présents, mais je n’ai malheureusement pas eu le temps d’y toucher ! J’admets avoir été séduit par ce que j’ai pu voir de Hollow Knight, qui reste dans la lignée de son prédécesseur. 

Au final, Nintendo oscille entre la nostalgie, et l’exploitation de valeurs sûres… Certains regretteront sans doute que l’éditeur ne prenne pas plus de risques et que ce cru manque de réelles nouveautés, malgré de futurs succès indéniables.

Laisser un commentaire