5 décembre 2016

Oyez ! Oyez ! Deponia est sur PS4

Deponia, ça ne vous dit quelque chose ? Et bien, il y a plusieurs semaines ça ne me disait rien du tout. Pourtant, j’ai appris qu’il s’agissait d’un jeu sorti en 2012 sur PC, remis au goût du jour sur PS4, en ce novembre 2016, par Daedalic Entertainment.

 

Histoires de villes suspendues et d’aventures

Construit sous forme de trilogie mettant en scène les aventures du nonchalant et excentrique Rufus, Deponia est un point & click, qui plaira sans doute aux habitués du genre. Blasé par son train-train quotidien et du tas d’ordure qui lui sert de planète, le jeune homme est en quête d’aventure et de changement. Autant vous dire qu’il sera servi ! Rêvant de grandeur, il est en passe de quitter l’appartement qu’il partage avec son ex, pour se rendre sur la belle Elysium, la ville flottante si inaccessible. Mais vous vous en doutez, les choses ne vont pas se passer tout à fait comme elles le devraient… Surtout lorsqu’une mystérieuse jeune fille tombée du ciel, Goal, vient s’immiscer dans sa vie.

deponia_interface_1

 

Clicks et humour

Entre quiproquo et situations rocambolesques, Deponia est un jeu plutôt fun. A mi-chemin entre la BD et le cartoon, il nous plonge dans une histoire loufoque, irréaliste, pimentée par de beaucoup d’humour et d’absurdité. Si vous cherchez un scénario sensé et qui tienne la route, ce n’est très clairement pas dans Deponia qu’il faudra venir le chercher. Cependant, ça fonctionne bien. Sans être un jeu mémorable ou époustouflant, le système et les contrôles ont été revus spécialement pour la PS4. Ce qui donne aux joueurs console la possibilité d’apprécier ce titre, déjà bien connu par les PCistes.

Après, comme dans tout point & click qui se respecte, il y a souvent des interactions qu’on ne voit absolument pas venir entre les différents objets que l’on a trouvé sur sa route. C’est principalement, ce qui m’embête le plus dans ce type de jeu. Ca m’empêche parfois de savourer l’histoire comme il se doit. Je dois donc avouer avoir utilisé pas mal de fois un guide pour avancer. Sans quoi j’aurais tout simplement rage quit le jeu. Chercher une solution pendant plus de 5 minutes, très clairement, je déteste ça (désolé). Alors, certes, ça perd une partie de challenge personnel, mais au moins, ça ne me gave pas.

deponia_interface_3

Rapide et amusant

Du coup, ça m’a amusé. Les personnages sont complètement fous (dans le vrai sens du terme). Ca part souvent en n’importe quoi. Entre les chapitres, tu as un pirate qui te chante ses aventures et tu ne sais pas pourquoi… C’est rigolo, pas sérieux pour un sous et la patte graphique est plutôt cool. J’ai cru lire que la suite arriverait courant du mois de mars 2017. Alors je signe avec plaisir pour en découvrir plus sur les aventures de Rufus et Goal, dans Deponia Doomsday !

Et pour les chasseurs de trophées, c’est aussi un easy platine à la clé. A condition d’avoir lu la liste de trophées avant, de faire les sauvegardes au bon moment et d’avoir un petit guide sous le coude 😉

deponia_interface_4

Disponible en version téléchargement sur le PlayStation Store, pour 19,99€. A noter qu’une version physique existe exclusivement dans certains pays (en Allemagne, par exemple).

Laisser un commentaire