slider-thor-ragnarok

24 octobre 2017

Thor Ragnarok déchaine les passions !

Avec deux premiers films très médiocres à son actif, et quelques participations du côté des Avengers, il était difficile pour Thor de briller comme il se doit dans l’univers bâti par Marvel au cinéma. Mais ça, c’était sans compter le petit dernier, Thor Ragnarok qui sortira en salles dès demain, 25 octobre 2017. Ayant pu voir le film en avant-première grâce à Disney, je vous livre tout de suite mes impressions sur cette nouvelle aventure acidulée aux allures d’apocalypse.

432150.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Ragnarok, c’est l’équivalent de la fin apocalyptique du monde connu dans la mythologie nordique, et c’est ce qui va venir donner l’impulsion à ce troisième volet de Thor. Tandis que les pouvoirs d’Odin déclinent, ceux de sa première-née Hela (Cate Blanchett) refont surface et avec elle, toute sa furie dévastatrice qui lui ont valu son bannissement. Car Hela n’est pas n’importe qui, elle est la déesse de la Mort. Thor n’a donc d’autres choix que de lui faire face, mais à quel prix ? Comment sauver Asgard de sa destruction ? L’Apocalypse est proche…

 

We know each other. He’s a friend from work !

Si nous n’avons rien de bien révolutionnaire sur le plan du scénario, il faut tout de même dire que Thor: Ragnarok réussit à sortir du lot et s’illustre dans un tout nouveau genre dans lequel nous n’étions pas habitué à voir le Dieu de la Foudre. Dynamique, électrique et pétillant, le film est rythmé à base de bon son et de blagues à n’en plus finir. Pour certains, c’est too much, pour d’autres, c’est peut-être tout simplement ce qu’il fallait pour que les personnages de cette saga particulière, sortent de leur torpeur (n’y voyez aucun jeu de mot) et se gonflent d’une nouvelle énergie. En effet, il n’est pas toujours aisé de mélanger magie, mythologie et super-héros. Encore plus quand on essaie d’y ajouter de l’humour à rallonge. Mais étonnamment, cette fois, l’essai est concluant. Pourtant Thor: Ragnarok partait mal avec moi. J’ai tellement détesté les deux premiers films que je juge d’une futilité sans nom. Je partais donc peu confiante pour cette troisième tentative. Au final, j’en suis ressortie très agréablement surprise en me disant : « Wow, mais qu’est-ce qui vient de se passer ?! C’était trop cool ! »

Après, comme je le disais, il y a comme un goût de Too Much dans l’ensemble, mais c’est peut-être ce parti-pris qui m’a finalement séduite. Le fait de savoir que l’on en fait trop mais qu’après tout, on s’en fiche un peu, on s’amuse et c’est le principal. Je valide donc. A côté de ça, le film est globalement très beau et offre de magnifiques scènes par moments, dignes d’oeuvres d’art. La musique sert parfaitement les couleurs pop à l’écran et cet espèce de trip acide donne beaucoup de pep’s à l’action et aux personnages. Principaux et secondaires. D’ailleurs, c’est un plaisir que de retrouver certaines têtes d’affiches comme Loki (Tom Hiddleston) et Hulk (Mark Ruffalo), et d’autres dont je tairais le nom pour vous laisser la surprise.

En tout cas, c’est un grand Oui pour moi. Si bien, que je vais retourner le voir une deuxième fois !

 

Laisser un commentaire