18 juin 2019

E3 2019 – Ce que je retiens des conférences

On ne peut pas dire que cet E3 2019 soit un grand cru. Il en aura laisser plus d’un sur sa faim, moi la première. Que soit en terme d’annonces, de hands-on ou de présence sur le salon. L’ouverture au public n’a fait qu’augmenter les files d’attente, si bien que même l’ambiance générale en a souffert, je trouve.

L’E3 aura connu des années plus glorieuses, c’est un fait incontestable. Et pour ma part, j’ai ressenti un grand vide avec l’absence de PlayStation dans le Convention Center de Los Angeles. Sans parler du fait que presque tous les grands noms du JV ont décidé de faire leur « E3 » à côté de l’E3.

Heureusement, quelques éditeurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu et certains titres méritent qu’on les retiennent malgré tout. Faisons un petit recap’ de ce qui me semble intéressant à retenir côté annonces lors de cet E3 2019.

 

XBox 

Ils avaient une autoroute vide devant eux et malgré les pseudo 60 jeux présentés, la seule chose qu’on retient c’est l’apparition de Keanu Reeves pour Cyberpunk 2077 et son « breathtaking« . Dur dur, quand-même de créer la sensation sur un jeu déjà connu et attendu. Ca manque un peu de prise de risque, même si on sait maintenant que le jeu sortira le 16 avril 2020. Ne cherchez donc pas plus loin que Cyberpunk 2077, car ce ne sont pas Elden Ring, DBZ Kakarott ou LEGO Forza Horizon qui vont me faire crier Wahou. Peut-être que si j’avais été une joueuse XBox, l’annonce de la beta pour le XBox Game Pass m’aurait fait sourire. Mais nope.

 

Ubisoft

Pas de nouvel Assassin’s Creed à l’horizon, pas de news à propos de Beyond Good and Evil 2. Ni sur Skull ans Bones
Dis Ubisoft, tu te fous pas un peu de notre gueule ? Bon, pour la peine on nous sert une portion de Watchdogs 3, renommé Legion, qui sortira en mars prochain. Et on découvre une nouveauté avec Gods and Monsters.
Why not, faut bien se raccrocher à quelque chose.

 

Bethesda

C’est pas que Bethesda nous a habitué à mieux, mais c’est tout comme. Be Together mais pas trop… Ma petite flamme d’espoir s’est allumée quand j’ai vu les équipes lyonnaises d’Arkane studio arriver sur scène. Ce n’était pas pour du Dishonored mais pour DEATHLOOP. Et pour le coup, ça m’a fait un très belle impression.
Ça m’a carrément hypé même !

Autre belle surprise avec l’annonce de l’énigmatique Ghostwire Tokyo (d’ailleurs, bisous à Ikumi Nakamura <3).
Voilà de jeux comme je les aime et de quoi aiguiser ma curiosité.

 

Square Enix

Heureusement que Square Enix a lancé les hostilités un peu plus tard avec le remake de Final Fantasy VII (annoncé pour le 3 mars 2020) sinon on aurait eu bien peu à se mettre sous la dent. Quoique avec l’annonce du prix du collector (329€ quand même), la seule chose que l’on va finir par manger ce sont des pâtes au beurre.

 

Nintendo

J’aurai beau dire tout ce que je veux concernant le fait que je n’ai pas un grand affect pour Nintendo, il n’en reste que les annonces durant son live ont fédéré les joueurs bien plus que toutes les autres conférences réunies.

Pourtant Nintendo arrivait en queue de peloton, ce qui ne lui facilitait pas forcément la tâche. Mais avec des annonces telles que Luigi’s Mansion 3, Animal Crossing New Horizon, et une suite pour The Legend of Zelda Breath of the Wild … Impossible de louper la 1ere place du podium.

 

Mon petit bilan

En gros, vous l’avez compris je suis globalement plutôt déçue par ce qui a été annoncé. Après ça ne veut pas dire que de belles choses ne nous attendent pas. Au contraire, nous aurons une année 2020 pleine de bons jeux, mais pas spécialement ceux annoncés ces derniers jours.

Pour ma part, je ne retiens donc que Cyberpunk 2077, DEATHLOOP, FF7 Remake et Ghostwire Tokyo. Tout le reste, je le mets dans la case « Meh« .

Laisser un commentaire