slider-jeu-homo-machina

21 mai 2018

Homo Machina et la mécanique du corps

A l’occasion de ce long week-end du mois de mai, j’en ai profité pour essayer un nouveau petit jeu dans le train du retour pour Paris. Il s’appelle Homo Machina et il s’agit d’un jeu mobile disponible sur iOS et Android. S’inspirant de l’oeuvre et des célèbres illustrations du docteur Fritz Kahn, Homo Machina a été créé par le studio français Darjeeling et est édité par ARTE.

 

A la découverte du corps humain

Sous forme de puzzle game, le jeu invite à la découverte du corps humain de manière ludique et très graphique. En effet, Homo Machina présente notre anatomie comme une immense usine mécanique, gérée par des centaines de petits ouvriers aux commandes de boutons et autres valves nous permettant de « vivre » tout au long de la journée.

A travers sa très chouette direction artistique, notre rôle sera de jouer les superviseurs afin que nos travailleurs fassent fonctionner au mieux ce grand corps. Préparez-vous à vidanger la tuyauterie, actionner des interrupteurs et connecter les bons nerfs. Ici tout est une question de mécanique.

D’ailleurs, c’est essentiellement ce que j’ai aimé dans ce petit jeu. D’une manière très visuelle, il désacralise la biologie même si on n’est pas si loin du célèbre « Il était une fois…la Vie « . Seulement, cette fois, on se croirait plutôt dans un Fallout Shelter, où chaque pièce est destinée à une fonction particulière du corps humain.

Il faut compter un peu moins de 2h pour le terminer, ce qui est un peu court, je dois l’avouer. J’aurais bien aimé pouvoir jouer plus de situations de la vie courante. Aussi, autre petit bémol, j’ai trouvé les contrôles parfois approximatifs ou peu réactifs, mais rien de bien méchant au final.

Homo Machina propose donc une nouvelle expérience de jeu, plutôt interessante, bien que courte. Le jeu est disponible sur les store iOS et Android, à 3,49€, et il est d’ailleurs jouable en plusieurs langues. Le jeu est accessible à tout âge et reste pour moi une très chouette découverte.

Actuellement, il y a trois chapitres dans le jeu. Rien ne dit qu’il n’y en aura pas plus (j’espère en tout cas que d’aitres petites situations verront le jour). Et pour les plus curieux, le premier chapitre est disponible en démo gratuite sur le site du jeu.

 

Laisser un commentaire