3 mai 2019

Kingdom Hearts 3 frappe en plein coeur

Kingdom Hearts a bercé une belle partie de mon adolescence. Je me souviens avoir obligé ma soeur a demandé les jeux pour un noël, parce que j’en avais déjà demandé d’autres, et comme elle était petite, ça a plutôt bien marché. Anecdote mise à part, on l’aura attendue très longtemps cette suite. Et quelle suite ! Je n’étais plus à quelques semaines près, donc je ne m’y suis pas mise tout de suite, j’ai d’ailleurs préféré faire une petite piqûre de rappel avec les livres décryptant la légende, chez Third Editions. Mais à peine Kingdom Hearts 3 lancé, il m’a capturé dans ses filets et a conquis mon coeur.

 

La Guerre des Keyblades

Pourtant, ce n’était pas gagner d’avance. En effet, je l’avais déjà évoqué mais j’ai eu un petit passage à vide en début d’année côté jeu vidéo. Trop de jeux, peu de temps et l’envie de consacrer ce temps à d’autres choses. Puis telle une petite lueur dans la brume, Kingdom Hearts 3 a pointé le bout de son nez et les sessions de jeu se sont enchainées très naturellement, sans que je me rende compte du temps passé dessus.

Il y a quelque chose d’agréable dans le fait de retrouver les personnages d’une saga qui nous a fortement marqué. C’est presque comme croiser un vieil ami a qui a 1000 choses à nous raconter depuis la dernière fois. Et même si on ne comprend pas tout ce qui se passe à l’écran à cause des vieilles intrigues et qu’on ne retient plus les noms des membres de l’Organisation XIII, on est assez vite happés par les nouvelles aventures de Sora, Donald et Dingo.

Si vous n’êtes pas à jour dans l’histoire, je ne vous cache pas qu’il sera difficile de tout comprendre. Les clins d’oeil ne vous sauteront probablement pas aux yeux et certaines révélations vous laisseront perplexes; mais dans l’ensemble, vous n’êtes pas obligé de vous refaire toute la saga Kingdom Hearts pour en apprécier ce troisième volet mettant en scène une nouvelle Guerre des Keyblades.

D’ailleurs, je ne souhaite pas vous refaire l’histoire du jeu, ou que sais-je, un dossier se vantant d’expliquer toutes les subtilités de ce jeu magnifique. D’autres sites spécialisés s’occupent très bien de le faire. A mon échelle, j’aimerais surtout vous livrer tout ce que j’ai apprécié dans ce jeu et ce qui m’a émerveillée.

 

La traversée des Mondes

Je l’ai dit plus haut mais le fait de retrouver Sora, Riku, Kairi, l’Organisation XIII m’a énormément plu. Tout comme le fait de sauter d’un univers Disney à l’autre. Bien qu’il n’y ait plus de mention faite à Final Fantasy, cet opus parvient quand-même à tirer son épingle du jeu en nous proposant des mondes extrêmement bien réalisés. Si bien qu’on a l’impression que nos personnages débarquent vraiment dans les univers des dessins animés respectifs. Que ce soit pour Hercule, Raiponce, Reine des Neiges, ou même Pirates des Caraïbes, tout est minutieusement bien fait. Personnages, musiques, chansons, animations… quel bonheur ! Je suis pratiquement certaine que n’importe qui s’y tromperait en passant devant le jeu, et penserait qu’il s’agit là d’un animé Disney/Pixar. Rien que pour ça, si vous êtes fans, ça en vaut la peine. Mention spéciale au monde de Pirates des Caraïbes que j’ai trouvé particulièrement fou !

 

Quand Disneyland s’invite au combat

L’autre très grande force de Kingdom Hearts 3 réside dans son gameplay. Je ne sais plus où j’avais lu que le jeu semblait dure pour certains. Ce n’est pas l’impression que j’ai eue personnellement. Au contraire, je l’ai trouvé plutôt fluide et sans prise de tête, une fois qu’on a bien assimilé les bases du combat. A ce sujet, vous serez toujours assisté par vos deux acolytes Donald et Dingo, parfois par d’autres personnages aussi et leur présence sera un vrai atout.

Au-delà des attaques classiques de chaque keyblade que vous récupérez au fil de l’aventure, le fait de combattre en équipe ouvre tout un panel d’actions combinées. Et là, vous en prendrez plein la vue. C’est comme si toute la magie des parcs Disneyland s’étaient concentrés dans les attaques utli/combo de Kingdom Hearts 3. C’est génial, c’est magique, c’est kiffant… J’ai tellement été heureuse de retrouver dans phases de combat aussi chouettes. Cumuler des sorts et faire des combo avec les autres personnages n’aura jamais été aussi jouissif.

Evidemment, tout n’est pas parfait dans les séquences de combat. J’ai pas mal lutté sur le lock des ennemis et une caméra parfois capricieuse dans les airs, mais c’est tellement anecdotique par rapport au reste.

 

Une mélodie pour le coeur

Et que serait KH3 sans ses musiques emblématiques. Ca fait écho à la nostalgie que j’ai par rapport à la saga, mais ce jeu nous a toujours offert de beaux moments musicaux. Ce troisième jeu ne fait pas exception à la règle. On se retrouve donc avec des magnifiques images à l’écran, servies par de très beaux morceaux de mélodie. Des paillettes dans les yeux et des feux d’artifices. C’est tout ce que je retiens et qui m’a grandement fait apprécié ces quelques 30 heures de jeu que je n’ai pas vues passer.

Laisser un commentaire