10 mai 2018

Plongeon dans la forêt nordique de Fe sur PS4

Lors de la Gamescom 2017, il y a un jeu en particulier qui m’a grandement marqué, il s’agit de Fe. Sorti le 16 février 2018 sur PS4, Xbox One, PC et même sur Nintendo Switch, le jeu nous emporte dans son univers magique et féérique, fait de mystères et de chants. Créé par un petit studio suédois (Zoink), le projet a toutefois été soutenu par Electronic Arts Original, comme Unravel avant lui.

DdPvjREX0AAzVRH

 

 

Quand se mêle langage et féérie

Largement inspiré par les légendes et la culture du pays de ses créateurs, Fe (à prononcer Fée ou Fey) est un jeu fantastique, empreint de magie et d’onirisme. De part ses couleurs et son atmosphère, il est très doux de se plonger dans cette aventure. Lâchés en pleine nature, dans la peau d’un petit animal bien curieux, on part à la découverte de l’environnement qui nous entoure. De ses pins, de ses cascades et de ses sommets enneigés, mais aussi de toutes les autres créatures qui vivent des cette région mystique.

A travers des plateformes, des puzzles et petits casse-têtes, le jeu nous fait interagir avec son environnement et son apprivoisement passe notamment par le son. En effet, le principe du jeu se base sur la communication à travers des sons et des chants qu’il faudra apprendre tout au long de l’aventure, afin de débloquer des interactions avec l’environnement et les autres animaux de ce monde.

Cependant, on se rend vite compte que dans ce beau petit univers, les choses ne tournent pas très rond. Des entités vraisemblablement malfaisantes, les Silencieux, s’en prennent à notre belle forêt et à ses habitants, mettant en péril la survie de notre écosystème. A notre tour donc de jouer afin de percer les mystères qui planent sur le monde de Fe.

Fe_screenshot06

 

Une nouvelle expérience de jeu

Le jeu peut paraitre légèrement déconcertant de prime abord, car aucune narration ou guide n’accompagne notre périple. Fe se veut ouvert et laisse le joueur libre dans ses mouvements, si bien qu’il est très facile de se perdre ou d’oublier ce que nous étions en train de faire à la base. Mais c’est un peu le principe de l’exploration et de l’aventure.

Personnellement, ce n’est pas quelque chose qui me rebute. J’aime bien faire mes découvertes par moi-même et y voir une interprétation très libre. Après, je conçois que ce ne soit pas spécialement toujours évident de s’y retrouver quand on laisse une trop grande part de liberté au gameplay.

Le jeu m’a fait pensé à Seasons After Fall dans son ambiance et dans son style plateformer, mais sans le côté linéaire. On peut communiquer avec toutes les créatures vivantes, grimper aux arbres, planer d’un sommet ou voler sur les ailes de magnifiques oiseaux afin de découvrir les secrets dont regorge ce monde mystique.

C’est assez chouette bien qu’un peu répétitif et parfois peu spectaculaire, mais dans sa globalité, j’ai trouvé le jeu très charmant et poétique.J’ai beaucoup aimé ses musiques et les différentes interactions avec l’environnement. Un poil moins mémorable que ce que j’aurais espéré mais une belle réussite pour un tout petit studio inconnu au bataillon.

Pour info, le jeu n’existe pas en boite mais en version numérique au petit prix de 19€. Actuellement, il est même en promotion sur le PlayStation Store à 12,99€. Ca fait une belle occasion à petit prix pour un peu de rêverie.

 

Laisser un commentaire